Emilyturrettini

CHRONIQUE INTERNET

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Trop d'écrans empêchent les élèves de se concentrer et d'être sociables

Un syndicat d'enseignants en Irlande du Nord (ATL) a lancé un appel à une action urgente concernant l'impact des nouvelles technologies sur la capacité d'apprentissage des enfants à l'école. 

Selon l'ATL, rapporte la BBC, de nombreux très jeunes élèves — qui passent trop de temps sur les jeux numériques — ont des problèmes de sociabilisation avec les autres enfants et ne sont plus capables de se concentrer.

L'association des enseignants souhaite que le Département de l'éducation publie des directives sur le temps maximum à accorder devant les écrans. Elle veut rendre les parents attentifs aux dangers.

Tout en reconnaissant les bienfaits des nouvelles technologies, l’ATL estime que les parents ne mesurent pas l’ampleur des conséquences, lorsque le temps passé par les enfants sur leurs écrans multiples et mobiles n'est pas limité.

Les effets se manifestent en classe. Les élèves ont tellement l'habitude d'un buzz et d'une gratification immédiate grâce aux jeux digitaux, qu'ils manquent de motivation et ont des difficultés à se concentrer sur tout ce qui n'est pas excitant.

Pour Emma Quinn, enseignante en primaire, «nous avons remarqué que de nombreux enfants qui commencent l'école sont obligés pour la première fois de faire ce qu'on leur dit et non pas comme ils ont envie. Alors ils réagissent agressivement – d’une part parce qu'ils n'ont pas l'habitude d'être contrariés, mais surtout parce qu’ils ont appris, par le biais des jeux, que la violence est une solution aux problèmes.»

Le débat n'est pas nouveau. Il y a un équilibre à trouver entre le temps passé par les enfants sur les écrans et leurs autres activités. Et il faut arrêter d'avoir peur qu'ils s'ennuient. De l'avis de tous les spécialistes, les plages d'inactivité et de rêverie sont déterminantes pour le développement de l'imaginaire et des facultés d'adaptation.

Pour l'anecdote, j'ai été étonnée il y a quinze jours en allant déjeuner dans un club de tennis, de voir des garçons âgés de moins de dix ans avec un iPad autour du cou. Au cas où il y aurait un temps mort? 

Le collier pour iPad, ce n'est qu'un des accessoires pour enfants qui encouragent une dépendance aux écrans. Les fabricants de jouets et gadgets ont bien saisi le créneau en s’adressant même aux tout-petits.

On peut trouver un hochet de protection pour iPhone, un pot pour bébé doté d’un support pour tablette tactile (décrété universellement comme le «pire produit de l’année»), un coussin à langer doté d'une poche pour smartphone, une voiture gonflable avec un iPad comme volant ou une peluche connectée à un iPhone.  Et pour éviter les «c'est quand qu'on arrive? on s'arrête bientôt?», un porte-iPad se fixe à l’arrière du siège des parents pour divertir les enfants pendant les trajets en voiture. 

Parents, prenez un peu de recul!

En cliquant sur la flèche rouge en haut de cette chronique à droite, vous pouvez faire défiler les accessoires mentionnés.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."