Nasrat 1

RÉDACTEUR EN CHEF - LA TÉLÉ

Diplômé en Sciences politiques de l'Université de Lausanne, Nasrat Latif embrasse sa vocation de journaliste dès l'âge de 13 ans avant d'entamer une carrière dans l'audiovisuel. Après un passage chez Lausanne FM, il prend la rédaction en chef de One FM à Genève, puis celle de La Télé Vaud Fribourg. Aujourd'hui, il est journaliste et producteur indépendant.

TPG: l’exemple à ne pas suivre

Les Transports publics genevois (TPG) ont réintroduit samedi la ligne de tram reliant Carouge à Cornavin. Sa suppression suite à l’introduction du nouveau réseau en 2011 avait provoqué l’ire des usagers. Invité à s’exprimer en direct sur la nouvelle structure des Transports publics fribourgeois (TPF), son directeur Vincent Ducrot ne mâche pas ses mots sur ce qu’il qualifie de « particularisme genevois ».

Les nombreux couacs liés au nouveau réseau genevois ne surprennent pas l’ancien responsable des Grandes lignes CFF et des transports d’Expo.02 : « Les TPG ont réussi à faire quelque chose qu’on ne fait jamais : changer un réseau de transport d’un coup ! On le fait toujours ligne par ligne. » Présent à ses côtés, le secrétaire du Centre patronal Patrick Eperon abonde dans son sens : « J’ai toujours eu la conviction qu’il s’agissait d’une technocratie importée de consultants français aux pleins pouvoirs, avec des visions qui n’avaient que peu de choses à voir avec la Suisse. »

C’est que la comparaison avec les Transports publics lausannois (TL) ou fribourgeois n’est guère flatteuse pour Genève. Les changements apportés par ces derniers n’ont pas connu de telles frasques et sont relativement bien accueillis par la population.

Le secteur des transports publics fait aujourd’hui face à des changements majeurs, liés notamment à l’évolution de la mobilité. Le nouveau modèle fédéral sépare clairement l’infrastructure de l’exploitation et donne une réelle marge de manœuvre à la direction de l’entreprise. A ce titre, les TPF font œuvre de pionniers avec leur nouvelle structure. Elle séparera ses divers secteurs d’activités en quatre sociétés indépendantes réunies en holding dès le 1er janvier 2015. Une holding détenue à 100% par l’Etat de Fribourg. L’entreprise mise sur le fort potentiel de développement de son secteur immobilier afin de financer le renouvellement et l’entretien de son réseau. Une opportunité quasi unique car les TPF sont, avec les CFF et quelques entreprises de transport des Alpes, les seuls à pouvoir compter sur un tel revenu.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."