Toni Conde

CEO DE PERSONALCARE SYSTEMS

Passionné depuis son plus jeune âge par les nouvelles technologies, Toni Conde est docteur ès sc. de l’EPFL et EMBA en Innovation et Entrepreneuriat. Toni est l’inventeur d’une nouvelle architecture cognitive. Cette dernière a été développée au cours de ses recherches à l’EPFL, il a été récompensé par le prestigieux Prix de la Ville de Lausanne.

Après avoir fondé deux start-up dont une spin-off de l’EPFL et les avoir vendues à un grand groupe européen d’ingénierie, Toni en est à sa 3ème expérience de création d’entreprise et dirige en tant qu’entrepreneur social la start-up : PersonalCare Systems, dont la mission et de compenser la perte d'autonomie des personnes âgées et d'offrir un maintien à domicile en toute sécurité. Il est lauréat du concours de création d’entreprise Graines de Boss et de la Fondation NOMADS.

Il a aussi cofondé AutonomisHome.org avec son frère en 2015, une Fondation qui a pour objectif principal de rendre ou d’apporter plus d’humanité à des personnes âgées en cas de perte d’autonomie. Pour Toni, les technologies ne sont pas une fin en soi et n’ont de sens que pour l'amélioration du quotidien des gens. Enthousiasmé par les possibilités des nouvelles technologies et leur impact sur la société, et comme expert en réalité virtuelle et intelligence artificielle, principaux sujets qu'il aborde sur Bilan.ch en essayant de les vulgariser. Il est aussi l’auteur du livre « Humains Virtuels » paru en 2015.

Mettez un tigre dans votre smartphone

La plupart des entreprises du monde numérique font de plus en plus appel au «Deep Learning» ou apprentissage profond qui booste l'Intelligence Artificielle. Cet outil d’apprentissage déjà présenté dans mon premier blog est basé sur des «réseaux de neurones artificiels». Il est utilisé par exemple par Google Now pour la reconnaissance vocale ou Cortana (Microsoft) pour reconnaître des visages.

Aujourd'hui, lorsque nous utilisons nos smartphones, nous faisons sans le savoir appel à l'Intelligence Artificielle (IA). Ceci est possible grâce à une puissance de calcul que seules des fermes de serveurs sur des plateformes de Cloud computing peuvent fournir. Sans connexion Internet, il ne peut y avoir d’IA, car les batteries de nos mobiles ne tiendraient que quelques minutes si l’IA devait s'exécuter en local.

L'arrivée sur le marché de processeurs graphiques très abordables (GPU ou Graphical Processing Unit) a changé la donne. Conçus principalement pour les jeux vidéo avec plusieurs centaines de cœurs de calcul, ils se sont révélés particulièrement adaptés pour l'exécution des réseaux neuronaux d'apprentissage profond.

Mais, ces GPU ont un gros défaut: ils consomment énormément d'énergie! Chacun aura constaté combien l'autonomie d'un smartphone ou d'une tablette diminue drastiquement lors d'un jeu ou de la diffusion d'une vidéo. Actuellement, la solution pour mettre une dose d'IA dans les mobiles, sans vider leur batterie, consiste à collecter les données nécessaires puis à les transmettre via Internet à des serveurs bardés de GPU qui les analysent avant de renvoyer les résultats.

Des acteurs spécialisés dans la conception de GPU ont récemment dévoilé des puces capables d'apprentissage profond en local. Le fondeur Qualcomm propose une telle puce, pour améliorer la conduite des voitures autonomes.

Parmi les exemples récents et que vous utilisez peut-être au quotidien, il y a la puce A11 Bionic créée par Apple. Elle est apparue pour la première fois dans l'iPhone 8 et l’iPhone X, présenté en septembre 2017. La puce A11 Bionic dispose de deux cœurs (processeurs) à hautes performances et de quatre cœurs à basse consommation.

Le Kirin 970 est le dernier processeur en date de Huawei. Le premier Smartphone à l’embarquer est le Huawei Mate 10, et il équipera les prochains de la marque. De son côté, le Snapdragon 845 dévoilé par Qualcomm en décembre 2017 sera intégré dans la plupart des Android de 2018 comme le Samsung Galaxy S9, le Xiaomi Mi 7 ou encore le prochain Sony Xperia XZ Premium. Les benchmarks actuels démontrent que Huawei est tout à fait crédible en tant que fondeur. Si l’entreprise chinoise décide de vendre ses processeurs à d’autres concepteurs, Qualcomm pourrait bien avoir du souci à se faire …

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."