Veillet Thomas

FONDATEUR INVESTIR.CH

Thomas Veillet, 48 ans et des poussières, plus de vingt ans dans des salles de trading, blogueur, trader, râleur et plein d’autres choses. Thomas a passé pas mal de temps dans les grandes banques de la place, a été un banquier conforme avant de passer au non-conformisme. La création du «Morningbull» aura été le début d’un changement de direction vers plus d’indépendance. Aujourd’hui, il essaie de vulgariser le monde de la finance et de le raconter avec un angle décalé, histoire de prouver que ça peut aussi être drôle. Il y a bientôt deux ans, il a co-fondé le site Investir.ch, qui s'est rapidement imposé comme un des sites financiers romands - un site qui parle de finance sans détour, sans artifice et qui a une forte tendance à penser "outside the box" quand tout le monde est inside...

L'écologie autrement

Dodge RAM 1500 Laramie 2019

Dodge RAM 1500 Laramie 2019 avant d'entrer à Genève

Crédits: Thomas Veillet

Alors qu’il faudrait avoir passé les 5 derniers mois sur une île déserte qui n’est pas équipée du Wi-Fi et encore moins de la 5G pour NE PAS SAVOIR que les verts montent en puissance en Suisse et que même notre bon Président du Conseil d’Etat Genevois se sent pousser des ailes en tant que Conseiller Fédéral, moi on m’a fait tester le dernier Dodge RAM, un pick-up qui doit faire bondir de rage le premier propriétaire de vélo électrique et qui doit donner des cauchemars à Greta Thunberg.

Immense

D’habitude, dans ces chroniques je ne m’attache pas trop à l’aspect technique ni aux dimensions des véhicules testés. Mais là je vais faire une exception, parce qu’il faut tout de même présenter la chose pour que l’on sache tous de quoi on parle. Tout d’abord le Dodge Ram c’est 5.89m de longueur, c’est un pick-up, donc une benne de 1.74m de long dans laquelle vous pouvez mettre une moto, plusieurs vélos ou moi, allongé de tout mon long sans toucher nulle part. Le monstre fait 2200 kilos à vide. Et je dis bien À VIDE ; parce qu’il y a la place pour remplir.

Thomas Veillet
Dodge Ram

Puissant et gourmand

Côté moteur, c’est un 5.7 litre HEMI, grand classique de chez Dodge. Moteur qui développe près de 400 chevaux – il faut bien vu le poids de l’animal et sa vocation de cheval de trait. Pour ce qui est de la consommation, on va garder ça entre nous et je vous le mets en tout petits caractères : 13 litres aux 100 en mixte – mais je soupçonne que si on roule un peu fort, ça doit vite monter vers les 20 litres – en ce qui me concerne j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois pour être sûr que je regardais la jauge à essence et pas la montre.

Mais bon, pour être franc et sincère, si vous achetez un véhicule de ce genre et que vous vous venez vous plaindre c’est un peu comme aller voir un match de foot et se plaindre que le ballon n’est pas ovale. Oui, le Dodge RAM consomme, mais en même temps, c’est presque ce qu’on lui demande.

Long et large

Me voici donc devant ce roi de la route qui vient d’être nommé « camion » de l’année – en anglais c’est « truck of the year », c’est plus rock’n roll. J’ai ensuite été obligé d’enfourcher mon vélo pour faire le tour du véhicule histoire de voir à quoi ça ressemble. Une heure après j’avais une meilleure idée de la chose : c’est très gros et c’est complètement disproportionné pour une ville de Genève, uniquement peuplée d’adorateurs de la mobilité douce. Mais faute de grives, on mange de merles et il me fallait bien tester la chose. Je dois vous avouer platement que c’est la première fois de ma vie que je monte dans une voiture et que j’ai vraiment peur. L’angoisse de ne pas pouvoir circuler normalement et la peur de ne jamais pouvoir me garer ailleurs qu’à 30 kilomètres du centre-ville dans un parking vide où je peux occuper tranquillement deux places en largeur et 2 places en longueur.

Un parking au mètre carré

Thomas Veillet
Dodge Ram

Oui, parce que le Dodge Ram n’est pas un problème en soit en terme de taille, c’est surtout au mètre carré que ça devient gênant. C’est bien simple je pense carrément que ce véhicule devrait être exempté de taxes parce que vu sa taille personne n’osera venir en ville avec. Il faut tout de même savoir que les places de parking standard en Suisse sont de 5 mètres de long par 2.50 mètres de large. Alors en largeur, ça va encore, mais en longueur vous faites comme vous voulez, ça NE RENTRE PAS. Vous pouvez vous garer dans certains parkings souterrains, parce que le RAM peut se baisser en hauteur et passer SOUS les 1.90m.. Mais dans certains parkings vu la complexité des accès, il vous faudra peut-être abandonner la voiture sur place. Ce qui ne sera pas simple à expliquer à l’assureur et encore moins à la fondation des parkings.

Respect et/ou peur

Cependant, une fois que vous êtes dedans et que vous commencez à rouler, il y a un immense respect qui s’installe, tout d’abord parce que le silence qui règne dans la cabine ultra-luxueuse est impressionnant– ultra-luxueuse selon les normes américaines – mais aussi le respect des autres automobilistes envers vous. Comme quoi la peur de finir broyer par un véhicule de cette taille est bien réelle.

Une fois mon stetson vissé sur la tête et la radio enclenchée, le Dodge vous donne l’impression d’être seul au monde et un sentiment d’indestructibilité qui peut être trompeur vous envahit – ça reste une voiture et face à un tank Abraham, vous ne ferez pas le poids quand même. Le fait d’être très haut reste un plaisir sans cesse renouvelé, la moindre Porsche Cayenne fait office de voiture playmobil face au pick-up américain et je dois dire que c’est fort agréable. D’aucuns diront que cette voiture n’a pour but que de dissimuler un complexe d’infériorité et moi je dis : «ET POURQUOI PAS !!! »…

À la fin c’est les Américains qui gagnent

S’il n’y a qu’une chose que l’on doit retenir concernant cette voiture, ça sera sûrement son étonnante maniabilité et son confort de conduite – ses presque 6 mètres ne posent aucun problème dans les rues étroites et puis quand vous touchez, vous ne sentez rien de toute manière. C’est comme les parking en créneau, tout le monde sait que ça ne rentre pas, mais avec un Dodge, vu le gros crochet d’attelage derrière et l’énorme pare-chocs devant, si vous forcez un poil, ce n’est pas vous qui finirez chez le carrossier.

Born in USA c’est pas « geboren in der schweiz”

Thomas Veillet
Dodge Ram

Quoi qu’il en soit et trêve de plaisanteries, je dois dire que le véhicule m’a surpris pour son confort de conduite et j’ai presque eu soudainement envie d’aller en forêt pour couper du bois pour l’hiver. Avec le Dodge, il suffit de pousser l’arbre et il tombe, ensuite il n’y a plus qu’à débiter. Pour être franc, cela doit être bien plus fun à conduire sur une « highway » faite pour des camions de 50 tonnes que dans les petites rues du Vieux-Carouge, le Dodge RAM 1500 est définitivement bien plus adapté pour rouler aux States. Après, les passionnés y trouveront leur compte même en Suisse, la cabine 5 places est une vraie cabine 5 places et les trois passagers arrière peuvent être membre d’une ligue amateur de sumo, ils entreront facilement dedans. Et même les petits peuvent facilement accéder à la cabine avec les marchepieds qui se déplient et se replient chaque fois que vous ouvrez une porte et ils vous épargnent ainsi une élongation des muscles ischio-jambiers.

En conclusion, le Dodge RAM impose le respect et dérange beaucoup, il ne faudra pas vous étonner de vous faire râler dessus, mais à la fin c’est la loi du plus fort et l’habitacle est tellement bien insonorisé que vous n’entendrez que très peu les remarques désobligeantes des anti-4x4 et des cyclistes. Au pire vous pourrez monter la sono qui ne fonctionne d’ailleurs qu’avec de la musique Country.

Merci au Garage Victoria à Genève pour le prêt du véhicule.

Thomas Veillet

Bitume.ch

Fiche Technique : 

  • Moteur : V8 HEMI
    Cylindrée : 5,7L
    Puissance: 395 Chevaux
    Chevaux fiscaux : 32cv
    Boîte de vitesses : Boite auto 8
    Réservoir : 98 L
    Poids à vide : 2177 Kg
    Remorquable : 6560 kg
    Vitesse maxi : 190 Km/h
    Consommation moyenne : 12 L/100Km
    0 à 100 km/h : un certain temps
Thomas Veillet
Dodge Ram

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."