Veillet Thomas

FONDATEUR INVESTIR.CH

Thomas Veillet, 48 ans et des poussières, plus de vingt ans dans des salles de trading, blogueur, trader, râleur et plein d’autres choses. Thomas a passé pas mal de temps dans les grandes banques de la place, a été un banquier conforme avant de passer au non-conformisme. La création du «Morningbull» aura été le début d’un changement de direction vers plus d’indépendance. Aujourd’hui, il essaie de vulgariser le monde de la finance et de le raconter avec un angle décalé, histoire de prouver que ça peut aussi être drôle. Il y a bientôt deux ans, il a co-fondé le site Investir.ch, qui s'est rapidement imposé comme un des sites financiers romands - un site qui parle de finance sans détour, sans artifice et qui a une forte tendance à penser "outside the box" quand tout le monde est inside...

Comment faire entrer un V8 de bateau dans une Fiat?

Test Drive - Fiat Abarth 124 Spider 2019

Fiat Abarth 124 Spider

Crédits: (Photo Thomas Veillet)

Nul besoin d’être un expert en automobile pour comprendre que depuis quelques années, la mode est au «vintage», comprenez que l’on fait du neuf avec du vieux. On reprend les anciens modèles mythiques, on leur refait le portrait et on leur plante une armada de poneys sous le capot – si vous avez un doute, passez chez BMW/Mini – le concept est assez vite compréhensible.

Il y a quelque part un peu de ça dans le retour de la Fiat Spider 124. Moi j’avais grandi avec la version originale et mes parents en ont même eu une – pour être sûr de ne pas la rater sur le parking, je suis venu avec la photo de l’originale, née en 1966. Heureusement qu’il y a Google de nos jours, sinon je ne l’aurais jamais reconnue.

La version 2019 – survitaminée par le scorpion de chez Abarth, n’a plus rien à voir avec les 124 Spider que l’on croise, roulant en groupe dans les cols alpins durant l’été. Il y a bien une ressemblance dans le sens qu’il y a deux places, pas de coffre et que c’est un cabriolet. Ça s’arrête-là. Attention, quand je dis «pas de coffre», il y en un – mais disons que si vous comptiez partir avec la Samsonite XXL, il vaudra mieux revoir la destination ou la façon de s’habiller.

Après, on peut indubitablement noter la filiation avec la Mazda MX-5 – c’est d’ailleurs fondamentalement plus une Mazda qu’une Fiat, puisqu’une bonne partie de ce qu’on ne voit pas vient du Japon. Mais peu importe. Soyons honnête, si vous roulez avec une voiture comme ça, ce n’est pas pour les performances, ce n’est pas pour l’origine des pièces, mais c’est surtout pour être vu et je devrais même dire ENTENDU…

Oui, parce qu’il y a une chose qui surprend dans le petit cabriolet de chez Fiat, c’est le bruit. Si vous avez déjà été dans un bateau moteur type Riva, vous devez connaître le bruit inimitable du V8 maritime. Je ne peux pas vous le faire par écrit, le rendu ne serait bien évidemment pas pareil. Alors je dis «inimitable», mais c’est un mensonge, parce que Fiat est parvenu à imiter le V8 d’un bateau moteur avec un 4 cylindres de 1,4 litre… Je vous jure: vous vous asseyez dedans la première fois et votre premier réflexe, c’est de chercher où est la mer…

Le bruit laisse supposer que le moteur est super-puissant, mais il ne l’est pas. Peut-être que je suis blasé parce qu’avant de m’asseoir dedans pour la première fois, je sortais d’un autre monstre de 600 chevaux, alors forcément, la comparaison est difficile. Après c’est un Roadster. Point barre, on ne va pas lui demander plus que cela, mais disons que parfois le bruit (assourdissant après 3 heures d’autoroute), pourrait donner envie d’un peu plus.

Fiat Abarth 124 Spider
Fiat Abarth 124 Spider (Thomas Veillet)

Et puis je me suis rappelé que le principe de base du cabriolet, c’est d’avoir les cheveux au vent et de s’amuser dans les virages. Pas de faire des kilomètres sur autoroute et pas de tourner en ville comme un idiot – ou alors pour se faire remarquer. Je suis donc parti en road-trip dans les montagnes  – oui, parce que loin de chez moi je n’avais pas la place pour la valise – et je dois dire que c’est quand fabuleusement fun. La petite bombe transalpine vous donne un coup de pied aux fesses à chaque virage (probablement le fait que ça soit une propulsion) et l’air qui tourbillonne dans l’habitacle couvre le son de la radio et fait oublier la pauvreté des programmes de nos jours.

Et puis oui, je l’avoue: j’ai soigneusement planifié mon itinéraire pour passer le plus grand nombre de tunnels possibles et imaginables – parce qu’entre vous et moi, le moment le plus agréable avec un Abarth, c’est quand vous rétrogradez de 4ème en 3ème dans un tunnel – à chaque fois vous faites mourir une portée de chauve-souris et probablement le cycliste qui passait dans tunnel en même temps, mais bon sang que c’est bon.

En résumé, la nouvelle Fiat 124 Spider de chez Abarth c’est un petit kart qui vous donnera beaucoup de fun durant les belles journées d’été – qui sera moins drôle aux premières chutes de neiges – mais c’est beaucoup de fun – encore plus si vous évitez la boîte automatique et encore encore plus si vous pouvez la rouler dans des routes sinueuses de montagne (sans radar). Et puis, si je pouvais donner un conseil aux ingénieurs de chez Abarth ; c’est d’essayer de faire flotter le prochain modèle, elle fait déjà le bruit d’un hors-bord, alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin?

Bitume.ch

  • Energie      Essence
  • Architecture       Quatre cylindres en ligne
  • Alimentation      Turbo Injection
  • Cylindrée             1 368 cm³
  • Puissance             170 ch / 125 kW
  • Longueur             4,05 m
  • Largeur                 1,74 m
  • Vitesse max        232 km/h (faut avoir envie)
  • Accélération       0-100 km/h 6.8s
  • 2 places – propulsion – 8,5 l. en consommation mixte et poids à vide 1060 kg
Fiat Abarth 124 Spider Fermée
Fiat Abarth 124 Spider Fermée (Thomas Veillet)

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."