Canalluiginonb Web 0

Journaliste

Licencié en économie (Université de Genève), journaliste indépendant spécialisé en télécommunications, économie et investigation notamment avec des enquêtes sur le blanchiment d’argent et les escroqueries financières, Luigino Canal a été pendant 15 ans le correspondant en Suisse pour le quotidien économique français «Les Echos». Il a collaboré avec de nombreux médias suisses et italiens (Corriere della Sera, l’Espresso). Il se concentre désormais sur les grandes fortunes. Il participe depuis 15 ans à l’élaboration du classement de Bilan des 300 plus riches de Suisse.

Thierry Stern, Alfred Balm: du mouvement à Collonge-Bellerive

Depuis 2000, Bilan publie chaque année en décembre son classement des 300 plus riches de Suisse. Une édition qui rencontre à chaque fois un grand succès et qui suscite la curiosité. Ce palmarès donne non seulement une indication de l’évolution du patrimoine des riches, mais il dresse aussi une typologie des grandes fortunes du pays grâce aux portraits relatant le parcours, parfois incroyable, de ces multimillionnaires.

Au fil des ans, ce classement a également permis de sortir de l’ombre des personnages quasi inconnus du public. Bilan a été le premier, ou l’un des premiers, en Suisse, à mentionner, par exemple, Jean-Claude Gandur, Hugues de Montfalcon, Guennadi Timtchenko, Viatcheslav Kantor ou encore Dmitri Rybolovlev. Des hommes d’affaires qui font aujourd’hui la une des médias. D’autres comme Alan Parker, Zdenek Bakala ou encore Fouad Said restent toujours très discrets. Au fil des semaines, nous essayerons de vous faire mieux découvrir certains de ces milliardaires, de révéler l’actualité et des anecdotes sur les grandes fortunes de la planète.

Commençons par signaler quelques grosses transactions immobilières dans le canton de Genève. Thierry Stern a jeté son dévolu sur les propriétés d’un autre milliardaire, Farid Ojjeh. Cette famille saoudienne est notamment active dans l’aéronautique et l’automobile (Groupe TAG et McLaren). Début 2012, Thierry Stern lui avait acheté diverses parts de copropriétés ainsi qu’une parcelle de 4385 m² à Collonge-Bellerive pour un montant total de 39  millions de francs. Le président du conseil d’administration de l’horloger de luxe Patek Philippe vient de récidiver en payant 20 millions à Farid Ojjeh pour une autre demeure de 2205 m² toute proche de la première.

Autre vente d’envergure, le milliardaire néerlandais Alfred Balm (le magazine Quote 500 estime sa fortune à un milliard d’euros) vient de céder pour 31,5 millions de francs sa magnifique propriété de 5173 m² au bord du lac, à … Collonge-Bellerive! Une commune visiblement très prisée des grandes fortunes. Ce financier de 76 ans actif dans l’immobilier, le transport aérien et l’exploitation pétrolière, avait acquis cette propriété en juillet 2000 pour «seulement» 13 millions. L’acheteur se cache derrière la société Mareches SA, fondée pour la circonstance et domiciliée chez un avocat genevois.

Enfin, après avoir acquis un château dans la campagne genevoise, George Koukis, fondateur de la société de logiciel bancaire Temenos, a vendu pour 9,85 millions l’immeuble qu’il possédait au cœur de Genève.

Signalons aussi le bénéfice net de 991,9 millions de dollars réalisé par Trafigura pour son exercice 2011/2012, en baisse de 11% par rapport aux gains records de l’année précédente. L’information a été révélée par le Financial Times. Claude Dauphin et Eric de Turckheim, deux des fondateurs de cette société genevoise de négoce, ont fait leur entrée dans notre édition 2012 des 300 plus riches de Suisse.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."