Augustin Scott De Martinville

DESIGNER

Designer industriel, Augustin Scott de Martinville partage son temps entre son studio de design BIG-GAME fondé en 2004 avec Elric Petit et Grégoire Jeanmonod, et son activité de professeur à l'ECAL/Ecole cantonale d'art de Lausanne. A partir de 2008, il est responsable de la mise en place du Master of Advanced Studies en design et industrie du luxe qu'il dirige jusqu'en 2012. Il est aujourd'hui responsable du Master en design de produit.

Terrazzo project: les pieds dans le béton

Ils s’appellent Stéphane Halmaï-Voisard et Philippe-Albert Lefebvre, l’un est graphiste, l’autre designer industriel. Je les ai connus quand ils sont arrivés de Montréal à Lausanne pour faire un master à l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne. Talentueux et professionnels, ce sont surtout de vrais touche-à-tout qui n’ont pas peur de sortir des sentiers battus. Ils font en outre parti de ces gens avec qui il est aussi agréable de travailler que de boire un verre.

A gauche Stéphane Halmaï-Voisard, à droite Philippe-Albert Lefebvre
Image : Federal

En 2011, ils entreprennent un projet commun et s’intéressent à un matériau tombé en désuétude : le terrazzo.
Ce matériau composite, fait de ciment ou de résine dans lequel sont amalgamés des fragments de pierre ou de verre, a été inventé au XVe siècle par des artisans de la région de Venise. Son usage se répand progressivement dans le monde entier, des sols de gratte-ciels aux écoles, et sera même utilisé en 1958 pour réaliser le fameux Walk of Fame sur Hollywood Boulevard.
Depuis, avec l’augmentation des coûts de production et l’arrivée de nouvelles techniques, le terrazzo est progressivement tombé dans l’oubli. Toutefois, ce motif moucheté reste très présent dans le paysage architectural et, en matière de design, il a été largement utilisé dans les années 80 par le Groupe Memphis. C’est ce côté à la fois omniprésent et invisible qui suscite l’intérêt des deux designers.

Echantillons de terrazzo réalisés avec du marbre de Carrare noir,  du verre de Murano bleu et rouge

Image : Luke Archer

Les artisans qui maîtrisent encore ce savoir-faire se font rare. Les deux designers finissent par dénicher une entreprise familiale dans la région de Venise où se trouvent les derniers spécialistes en activité. Ils élaborent ensemble une technique de coffrage inédite qui permet de réduire le poids de moitié par rapport aux objets réalisés de manière traditionnelle. Deux personnes suffisent pour transporter les pièces les plus lourdes – une vraie prouesse quand on sait que la table classique «Granito» de Jean Prouvé réalisée dans le même matériau pèse 400 kilos.

Ils présentent pour la première fois leur travail commun sous le nom de « Terrazzo Project » (http://terrazzoproject.com) en avril 2012 au Salon Satellite  – le rendez-vous de la jeune création qui a lieu pendant le salon du meuble de Milan.

Premier prototype de table présenté au Salon Satellite 2012

Image : Federal

A Milan, ils sont immédiatement repérés par Loïc Bigot, fondateur de la galerie Tools (www.toolsgalerie.com) à Paris, qui leur propose de présenter une collection complète dans sa galerie en janvier 2013.

Collection présentée par la galerie Tools
Image : Nicolas Genta, Florine Bonaventure et Jennifer Niederhauser

Pour l’occasion, Philippe-Albert et Stéphane peaufinent leur technique, et créent une collection compacte, composée d’une table à manger, de trois tables basses ainsi que d’une lampe à suspension.
Ils utilisent en outre des fragments de matériaux bien précis afin d’obtenir trois couleurs : bleu et rouge avec du verre de Murano et noir avec du marbre de Carrare.

Lampes suspendues éditées par la galerie Tools
Image : Nicolas Genta, Florine Bonaventure et Jennifer Niederhauser

Et le résultat est vraiment étonnant : les lampes jouent sur la finesse de ce matériau que l’on a l’habitude de voir utilisé uniquement comme revêtement de sol, tandis que les tables invitent à toucher cette matière au poli impeccable.
Du neuf avec du vieux en quelques sortes, et avec brio. Les deux designers ne comptent d’ailleurs pas en rester là et travaillent d’ores et déjà sur de nouvelles applications.

 

 

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."