Zaki Myret

RÉDACTRICE EN CHEF DE BILAN

En 1997, Myret Zaki fait ses débuts dans la banque privée genevoise Lombard Odier Darier Hentsch & Cie. Puis, dès 2001, elle dirige les pages et suppléments financiers du quotidien Le Temps. En octobre 2008, elle publie son premier ouvrage, "UBS, les dessous d'un scandale", qui raconte comment la banque suisse est mise en difficulté par les autorités américaines dans plusieurs affaires d'évasion fiscale aux États-Unis et surtout par la crise des subprimes. Elle obtient le prix de Journaliste Suisse 2008 de Schweizer Journalist. En janvier 2010, Myret devient rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan. Cette année-là, elle publie "Le Secret bancaire est mort, vive l'évasion fiscale" où elle expose la guerre économique qui a mené la Suisse à abandonner son secret bancaire. En 2011, elle publie "La fin du dollar" qui prédit la fin de la monnaie américaine à cause de sa dévaluation prolongée et de la dérive monétaire de la Réserve fédérale. En 2014, Myret est nommée rédactrice en chef de Bilan.

Sortir de l'euro ? Regardez l'Angleterre...

Les anti-euro en seront pour leurs frais. L'idée de sortir de l'euro pour récupérer sa monnaie nationale et la dévaluer autant que l'on veut, pour sortir ainsi de la crise, est totalement disqualifiée par l'exemple de l'Angleterre. Car aujourd'hui, ce n'est pas la Grèce, ni l'Espagne, qui connaissent les plus vifs troubles sociaux. C'est l'Angleterre.

C'est là qu'ont défilé 150'000 personnes. Ce pays pourtant, n'a jamais adopté l'euro, et a conservé le privilège d'utiliser sa planche à billets. 
Résultat : l'économie britannique est à l'arrêt depuis 2010, elle retombera en récession en 2013. La chute vertigineuse de la livre sterling, qui a perdu 35% contre le franc suisse en 10 ans, n'a rien fait pour relancer la compétitivité du pays. L'Angleterre est la plus endettée de l'Union européenne. Son déficit budgétaire dépasse celui de la Grèce. La City de Londres a perdu 25% de ses emplois. La Banque d'Angleterre achète aujourd'hui 90% de la dette du Trésor anglais (situation pire que celle des Etats-Unis), et le géant bancaire britannique RBS, détenu à 85% par l'Etat, pourrait être nationalisé ou démantelé. 
Comment mieux prouver l'échec des politiques keynésiennes ? Les souverainistes et autres néo-keynésiens se gardent bien de citer le cas anglais...

Retrouvez chaque mercredi un vidéo-édito de Myret Zaki, rédactrice en chef adjointe de Bilan, sur un thème d'actualité économique ainsi que des interventions d'autres membres de la rédaction et des interviews de personnalités.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."