Michel Jeannot

FONDATEUR DE WTHEJOURNAL.COM

Journaliste spécialisé, fondateur du site WtheJournal.com et des applications iPhone, iPad et Android associées, Michel Jeannot est à la tête du Bureau d’Information et de Presse Horlogère (BIPH), un team de journalistes collaborant avec une quinzaine de médias dans le monde, dont Bilan et le Figaro. Sa plume sûre et parfois acérée est aussi à l’aise sur les questions techniques que sur les enjeux liés à la branche et à son économie. Michel Jeannot est également éditeur et rédacteur en chef du magazine Montres Le Guide / Uhren von A bis Z / 顶级钟表鉴 (225 000 exemplaires).

Sir Alex et Jérôme Lambert, même combat !

Le jour même où Manchester United tweete le retrait de Sir Alex Ferguson, Richemont annonce le passage de Jérôme Lambert de Jaeger-LeCoultre chez Montblanc. Et s’il y avait des parallèles ?

Jaeger-LeCoultre n’a pas le palmarès de Manchester United et encore moins sa notoriété. Jérôme Lambert n’a pas la longévité ni les succès de Sir Alex Ferguson ; le premier a 43 ans, le second 71. L’un travaille dans l’horlogerie, l’autre dans le football. On en convient, la comparaison de ces deux annonces simultanées de départ peut prêter à sourire ; elle pourrait même être considérée comme totalement ridicule si Alex Ferguson n’avait fait cette déclaration au moment d’annoncer son retrait : « «Dans mes premières années, le soutien de la direction et en particulier de Sir Bobby Charlton m'ont offert la confiance et le temps nécessaire pour construire un club de football, et pas seulement une équipe de football».

 Nous y voilà : au même titre que Manchester United est largement plus qu’une équipe de football, Jaeger-LeCoultre est bien davantage qu’une marque de haute horlogerie. Manchester United est un club de football, Jaeger-LeCoultre est une manufacture de haute horlogerie.

Il est facile de briller un temps avec une équipe star, il est plus complexe de durer en s’appuyant sur les structures d’un club solide et sur un centre de formation. De même, il est facile de braquer les projecteurs et de mettre en avant une marque horlogère, il est beaucoup plus complexe de la nourrir et de lui donner du contenu en s’appuyant sur un véritable outil industriel. En ce sens, le travail réalisé depuis 20 ans chez Jaeger-LeCoultre par Henry-John Belmont puis par Jérôme Lambert – soutenus en cela par le groupe Richemont – est représentatif d’une tendance de fond qui a cours aujourd’hui dans l’horlogerie.

Certes, Jaeger-LeCoultre a démarré le processus avant beaucoup d’autres et l’entreprise partait d’un outil existant (bien que moribond à l’époque), mais on constate que d’autres ont suivi cette voie. Au point que l’appui sur une structure industrielle digne de ce nom parait être désormais la seule option envisageable pour jouer un rôle en vue en Premier League. Bien sûr, on peut toujours se contenter des championnats chinois ou qataris, mais si l’on entend être considéré parmi les grands, c’est aux grands qu’il convient de se confronter. En cela, la haute horlogerie n’est pas très différente du football professionnel.

Dans cette même perspective, il n’est pas inintéressant de constater que pour remplacer Jérôme Lambert, c’est à Daniel Riedo, directeur de production de Jaeger-LeCoultre, que Richemont a fait appel. Les gens de produits font leur retour. La veille, chez LVMH, c’est Stéphane Linder, un autre spécialiste du produit, qui avait été nommé à la tête de TAG Heuer. Ce n’est sans doute pas un hasard. Dans le luxe aussi, on semble avoir compris que la construction d’un club valait mieux qu’une équipe, fut-elle composée de Galactiques. Merci Alex !

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."