<p>Ecrivaine</p>

Passionnée par les mots, Zelda Wahren écrit depuis toujours : des poèmes pour la maîtresse, des papiers à l’Université, des articles pour des magazines plus ou moins obscurs, un roman, et des sujets pour la radio. Sa marque de fabrique : tenter d’allier l’écriture à des questions qui fâchent, qui provoquent, ou qui font rire. Aujourd’hui, c’est le sexe qui retient son attention. Une approche stylistique audacieuse, histoire de flirter un peu avec les limites du naturel.

Sex is business

Non, il ne s’agit pas d’évaluer la performance d’une prostituée ni de sa maquerelle. Le sexe est avant tout une question de rapport, visant à maximiser la satisfaction des principaux agents concernés. Il est par conséquent indispensable d’examiner l’équation suivante : (un homme + une femme) x indice de performance = retour sur investissement.

Oui, tout est question de rapports économiques. Car, le temps du troc caractérisé par l’amour vanille dégoulinant et sirupeux est passé. Aujourd’hui, nous voulons du rendement, et en aucun cas un régime de flottement. Il ne suffit pas de donner de son temps, de son argent ou de la sueur de son corps pour jouir d’un plaisir à la hauteur de sa mise de départ.

Plusieurs approches pour faire fructifier ce qui incontestablement devient un bien d’une rareté excessive. Certains prôneront une consommation intensive, espérant ainsi atteindre à terme un équilibre entre offre et besoins. Le risque d’une telle entreprise est réel, si tous nous l’adoptons: épuiser les ressources naturelles, qui, nous le savons que trop bien, sont limitées.

D’autres théoriseront sur l’effet fatalement bénéfique de la main invisible. Une combinaison de comportements et de décisions contribuera forcément à la réalisation de l’intérêt général des parties concernées. Doux naïfs.

Le concept perd de sa vigueur face aux fluctuations des bourses. Car le cours ne suffit à sa dame que si la matière première est de qualité, i.e. fraîche et solide. Or, sans connaissances ou conseils avertis, le coût d’opportunité qui en résulte peut s’avérer désastreux. Cet aspect du marché sous-entend donc un investissement intelligent.

Quoi de mieux donc que d’oser l’innovation ? Elle permet non seulement d’accroître une productivité sexuelle, mais surtout de garantir à terme une croissance, sans laquelle, ma foi, le rapport disparaît. Comment me direz-vous ? En appliquant son principe fondamental remontant au Moyen-Age : « en introduisant quelque chose de nouveau dans une chose établie ». Alors, osez et laissez votre imagination faire le reste.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."