RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin 2019.

Virage vert

Virage vert

Comme le prouve encore l’édition d’ImmoLuxe, la 40e, que vous tenez entre vos mains,  les maîtres d’ouvrage en Suisse sont toujours plus sensibles au volet environnemental. Prenons d’abord l’exemple du projet baptisé «Belle-Terre» à Thônex (GE). Rien à voir avec le village québécois de 300 habitants! On parle d’un quartier comprenant  1500 habitants d’ici fin 2021 et cela dans une première étape. Première mesure: l’absence de voitures à l’intérieur du quartier, grâce à la construction d’un parking en sous-sol.
Par contre, des pistes cyclables sont prévues, tout comme un rattachement au réseau de transports publics. Par la suite, l’objectif est de proposer, entre autres, une offre de mobilité partagée, diversifiée et électrique ainsi que des espaces de coworking pour le télétravail. Seconde mesure: les promoteurs misent sur une végétalisation généreuse. Pour favoriser la biodiversité, 50% des surfaces du nouveau quartier seront dédiées à la nature avec la plantation de plus de 450 nouveaux arbres (érable plane, tilleul à grandes feuilles, orme ou sophora du Japon, entre autres) et la création d’une «forêt participative». Troisième mesure: grâce à la géothermie et aux panneaux solaires, le quartier sera alimenté à 90% par des énergies renouvelables. Enfin, last but not least: 95% des matériaux excavés ont été ou seront réutilisés sur place, évitant des milliers de déplacements en décharge. On peut juste regretter la part démesurée faite aux logements sociaux, une part fixée par le canton.

Dans la même veine, un second projet en cours de réalisation dans le canton de Genève: le Parc des Crêts à Troinex. Là, on parle d’un millier d’habitants d’ici fin 2023 venant s’établir en zone villas, y compris dans de petits immeubles de trois niveaux. A nouveau, on prévoit une absence des véhicules en surface au profit d’un parking souterrain. 79% du site de 9 hectares sera soit végétalisé, soit arborisé via un petit parc. Sur le plan énergétique, le standard «THPE» (Très Haute Performance Energétique) a été adopté, qui offre des bâtiments faiblement gourmands en énergie. Pas étonnant dès lors d’avoir privilégié le bois en tant qu’énergie renouvelable pour le chauffage et de produire de l’électricité via du photovoltaïque en toiture. Dans ce cas-ci, comme la parcelle n’est pas en zone de développement, les promoteurs ont opté pour de la PPE. Excellente initiative!

Troisième exemple: OASSIS à Crissier (VD), un quartier mixte doté de 610 logements et 15 000 m2 de surfaces commerciales et administratives. A nouveau, les véhicules sont expulsés en sous-sol. Les toitures vont accueillir soit des potagers urbains, soit des panneaux photovoltaïques (1360 panneaux). En outre, la mixité sera garantie par la présence d’une résidence senior (comme à Troinex).

Convaincre les collectivités

Ainsi, les maîtres mots en matière d’aménagement semblent être mobilité douce, énergies renouvelables, végétalisation et une plus grande mixité. On ne peut que s’en réjouir, bien évidemment. Mais, il ne faut pas trop s’enthousiasmer. Ces trois exemples ne sont pas représentatifs. S’ils peuvent offrir de telles prestations, forcément coûteuses (un parking souterrain coûte plus cher qu’un parking en surface), c’est grâce à leur dimension respective. On parle à chaque fois de grands projets. Dès lors, il n’y a plus qu’à espérer que les pouvoirs publics puissent se doter d’arguments convaincants pour favoriser une telle évolution de notre urbanisme. Reste encore à ces collectivités à vouloir aller dans cette direction.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."