RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin 2019.

Retour aux sources

Dès 2021, Bilan va renouer avec son ADN en redevenant un mensuel, laissant plus de place aux enquêtes

Rien ne sert de nager à contre-courant, au risque de s’épuiser et de finir par se noyer. Née en juin 1989, notre publication s’est développée sous la forme d’un mensuel durant un peu plus de quinze ans, soit jusqu’à fin 2004. A cette date, à l’image du cousin alémanique Bilanz, Bilan a choisi de tenter le pari d’une parution deux fois par mois. Dans un premier temps, ce pari a plutôt bien fonctionné, permettant de mieux coller à l’actualité et, par la même occasion, aux attentes de nos annonceurs.

Mais progressivement, avec le développement du web et la généralisation de la digitalisation, les habitudes de lecture ont évolué. Comme l’a encore relevé en début d’année un rapport fédéral, «les investissements publicitaires profitent de moins en moins aux médias suisses et de plus en plus à des intermédiaires internationaux (médias sociaux, moteurs de recherche, etc.), des concurrents internationaux en ligne (p. ex. Netflix), des fournisseurs suisses «over-the-top» (p. ex. Zattoo, etc.) et des opérateurs de réseaux câblés».

A ce constat «comptable» s’ajoute une analyse des habitudes de consommation de ceux qui, sans être abonnés à Bilan, achètent fréquemment notre magazine en kiosque. Ces derniers ont toujours eu de la peine à assimiler le changement de rythme de parution, intervenu pourtant dès 2005. Bref, il était temps de se remettre en question.

Amener une réelle plus-value

Voilà pourquoi dès 2021, Bilan va renouer avec ses sources, avec son ADN, en redevenant un mensuel. Relevons que Bilanz (dont l’actionnaire n’est pas le même, mais avec qui nous collaborons parfois) a opéré ce choix dès janvier 2017. Notre ambition est de vous séduire en misant sur davantage d’analyses et, surtout, d’enquêtes. Nous sommes là pour vous servir, pour vous aider à mieux comprendre le dessous des cartes, qui dirige quoi, pourquoi l’on paie si cher tel ou tel service. La presse magazine se doit d’amener une réelle plus-value sur la place publique. Nous entendons ainsi vous amener des clés pour faire face à l’explosion des fake news, par exemple. Celles-ci se propagent sur la Toile, comme un vilain virus… Comme vous pourrez le découvrir dès le 27 janvier prochain, de nouveaux rendez-vous, de nouvelles rubriques feront leur apparition. Tout comme de nouveaux suppléments et hors-séries. Nous pensons sincèrement qu’un magazine mensuel a un rôle à jouer, différent de celui des flux d’informations continus et des quotidiens.

Bilan, c’est aussi un site internet, www.bilan.ch, qui a vu son audience quotidienne progresser de plus de 160% lors du premier semestre 2020. Un record. Dans le courant du printemps 2021, notre site va s’enrichir d’une offre éditoriale dédiée aux étudiants. L’idée est de séduire nos lecteurs de demain, ceux qui ne connaissent pas, ou mal, notre marque. L’objectif est de se rapprocher des dizaines de milliers d’étudiantes et d’étudiants qui montrent un certain intérêt pour l’économie. Le nombre de vidéos réalisées par nos équipes va également augmenter significativement. Nous étudions aussi l’opportunité de lancer un nouveau format: le podcast.

Enfin, si le Covid-19 le permet, nous aurons le plaisir de relancer nos divers événements (Femmes leaders, Meilleures startups, Meilleurs employeurs, Philanthropie, etc.) en présentiel. Dans l’intervalle, je ne peux que vous recommander de prendre soin de vous et de vos proches.

Excellentes Fêtes!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."