RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef adjoint à Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également responsable du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches.

Genève discrimine sa classe moyenne

Le rêve d’une grande partie des résidents d’accéder à la propriété, comme cela est le cas dans la plupart des pays européens, risque de rester inaccessible, surtout sur Genève.

Le rêve d’une grande partie des résidents d’accéder à la propriété, comme cela est le cas dans la plupart des pays européens, risque de rester inaccessible, surtout sur Genève. Ainsi, la dernière étude réalisée par Credit Suisse à propos du marché genevois de la PPE s’intitule «Rationnement sur le marché». Très intéressante, celle-ci synthétise la situation actuelle. 

Rappelons qu’on compte deux fois moins de propriétaires dans ce canton – 18,5% – qu’ailleurs en Suisse en moyenne (38,2%). Or, comme le relève cet excellent rapport, le climat politique actuel, visant à limiter la construction de logements en propriété au profit du marché locatif dans les zones de développement, ne propose pas une solution durable à la crise du logement car ces deux segments souffrent d’une pénurie d’offres. Au contraire, cette limitation de l’activité de construction de logements en PPE ne peut qu’accentuer encore les déséquilibres. Au final, cela ne fait qu’encourager davantage de résidents genevois en quête d’objets disponibles à se tourner vers les territoires voisins (essentiellement la France voisine, et pour les mieux lotis le district de Nyon). 

De quoi aggraver la problématique des transports pendulaires tout en provoquant des pertes fiscales et de consommation pour la place genevoise. Autrement dit, si une majorité d’élus de gauche avec les Verts opte pour renforcer encore la proportion de logements locatifs dans les zones de développement (entre 2008 et 2017, plus de 64% des constructions résidentielles du canton de Genève ont été réalisées au sein de telles zones), cela aura comme impact une augmentation des nuisances liées à la mobilité, une baisse des recettes fiscales et des difficultés grandissantes pour les commerçants et artisans locaux. 

L’étude le rappelle: ce sont plus de 2000 personnes par an, en moyenne, qui ont émigré du canton de Genève vers la France voisine entre 2008 et 2017. Au total, plus de 20 000 résidents genevois, dont 13 400 de nationalité suisse, ont établi leur domicile de l’autre côté de la frontière au cours de ces dix dernières années. Ces Suisses résidant à l’étranger ne sont pas compris dans le chiffre de près de 85 000 travailleurs actifs sur Genève et résidant en France voisine au 2e trimestre 2018! Cela représente un quart des employés du canton, selon les données de 2015. En comparaison, le canton de Bâle-Ville ne compte que 18% de travailleurs habitant en France ou en Allemagne.  

Il faut contre-attaquer

Bref, comme le dit l’actuel président de la Chambre genevoise immobilière, l’avocat Pascal Pétroz, Genève construit plus, mais construit mal! Chaque année, 2000 Genevois quittent ce canton, principalement à cause de la difficulté à accéder à la propriété, alors que 2000 logements y sont maintenant construits par année. Voilà pourquoi il serait temps que les édiles politiques soient à l’écoute de leurs électeurs et pas seulement de certains lobbys, tel que l’Asloca qui freine l’accession à la propriété. Rappelons que de nombreux travailleurs d’origine étrangère ont toujours été propriétaires dans leur pays d’origine, que ce soit eux-mêmes ou leurs parents. Dès lors, quitte à cumuler plusieurs emplois, leur rêve est de détenir à nouveau leurs murs. Ces mêmes travailleurs ne votent pas forcément pour les partis de droite, bien au contraire. Mais, vu qu’en ce qui concerne l’accession à la propriété le Parti socialiste ne semble pas en faire une de ses priorités (à l’exception des coopératives, bien sûr), il serait sans doute temps pour que cette même Chambre genevoise immobilière contre-attaque en lançant une initiative relative au pourcentage de PPE en zone de développement. 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."