RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN DE 2019 A 2021

Serge Guertchakoff a été rédacteur en chef de Bilan de 2019 à 2021, et est l'auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin 2019, avant de céder la place à Julien de Weck à l'été 2021.

Longue vie à Bilan!

Avec 403 000 lecteurs/trices par mois dans toute la Suisse, Bilan a augmenté son lectorat de 119% sur un an

Chers abonnés, chers lecteurs et lectrices de Bilan, ce n’est pas sans un certain pincement au cœur que je prends congé de vous.

Fort heureusement, Bilan se porte plutôt bien. Quelques chiffres l’expriment parfaitement. Le 6 avril dernier, Tamedia a communiqué sur la forte hausse du taux de pénétration d’un certain nombre de ses titres. Ainsi, avec leurs offres imprimées et en ligne, les quotidiens alémaniques Tages-Anzeiger (+19,7%), Basler Zeitung (+10,4%), Bund et Berner Zeitung (ensemble +18,6%) ont nettement renforcé leur pénétration nationale par rapport à l’année dernière. C’est ce que révèle la récente publication Total Audience 2021-1, qui combine le nombre de lecteurs/trices des éditions imprimées avec celui des utilisateurs/trices en ligne afin d’indiquer la pénétration totale d’une sélection de marques de médias.

En Suisse romande, 24 heures a augmenté de 27,1% par rapport à l’an dernier; la Tribune de Genève de 44%; Le Matin Dimanche de 32,9%. Enfin, last but not least, avec un nombre de 403 000 lecteurs/trices par mois dans toute la Suisse, Bilan a augmenté son lectorat de 119% par rapport à l’année précédente. Cette magnifique progression s’explique bien évidemment tout d’abord par la situation sanitaire qui a contraint une majeure partie de la population à «télétravailler». Mais ce n’est pas la seule explication. Notre rédaction a innové en proposant aux internautes de voter entre quatre propositions de sujets celle qu’ils souhaitaient lire de préférence. Désormais, chaque semaine, ce sont plusieurs centaines de personnes qui interagissent avec la rédaction.

Avec le changement de rythme de parution du magazine (de bimensuel à mensuel dès le 1er janvier 2021), le défi était aussi de revoir la façon d’enrichir le contenu du site web de Bilan. Alors que l’équipe a logiquement vu ses effectifs se réduire ces dernières années, une organisation a été mise en place afin de pouvoir vous offrir au minimum un texte par jour en premium (payant), développé et écrit exclusivement pour le web. A cela s’ajoutent régulièrement de nouveaux contenus, telles que les capsules vidéo d’Amanda Castillo, notre spécialiste en matière de management, laquelle répond ainsi aux questions qui lui sont soumises via les réseaux sociaux. A ce propos, Bilan a misé logiquement sur un renforcement de sa présence sur LinkedIn.

Quant au magazine désormais mensuel, il se porte bien. Nous vous remercions pour vos nombreux messages de soutien reçus. Il semble que la nouvelle formule, avec une ambition qualitative clairement affichée, ait été très bien perçue. Cela se reflète à la fois par le taux de renouvellement des abonnements, les achats en kiosque et le retour réjouissant de la publicité, comme le numéro que vous avez entre les mains le prouve.

En résumé, je suis optimiste pour l’avenir de ce beau titre, notamment grâce au prochain lancement de l’offre Bilan Campus, destinée aux étudiants de Suisse romande. Dès la prochaine rentrée scolaire, Bilan entend combler un vide et proposer du contenu dédié à nos lecteurs de demain. Merci d’avance pour l’excellent accueil que vous lui ferez.

Longue vie à Bilan et portez-vous bien!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."