Bernard Radon

DIRECTEUR GÉNÉRAL DE COACHING SYSTEMS SARL

"Il y a chez Bernard Radon une quête perpétuelle pour comprendre les mécanismes de la stratégie et du management. Mais comment s’y prend-t-il pour coucher sur papier ce foisonnement d’expériences d'accompagnement de cadres et de cadres dirigeants? Je crois qu’il s’amuse à noter ses idées sur un petit calepin imaginaire. Il les transcrit ensuite sur des petits morceaux d’étoffe qu’il range soigneusement dans une boîte. Et quand le besoin de publier se fait pressant, il les sort, les trie, les arrange et enfin les coud soigneusement les uns avec les autres pour en faire un patchwork très ordonné dont l’image est non seulement cohérente, mais aussi d’une pertinence logique qui interpelle ses lecteurs. Il dit d’ailleurs en substance dans ses différents livres que l’on apprend à connaître son environnement par touches successives, comme si on reliait entre eux les morceaux d’un vaste puzzle. Au final, après avoir pris du temps, acquis et comparé toutes nos connaissances, c’est l’image d’ensemble qui se dégage: les organisations humaines dans toute leur complexité".

Se lancer dans un brainstorming… oui, mais structuré

Né dans les années 60 aux Etats-Unis, le brainstorming est devenu rapidement le remède universel pour toutes les pannes de créativité. Aujourd'hui, les avis divergent. Pour les uns, cette technique est un excellent moyen pour sortir de la routine et générer de nouvelles idées. Pour les autres, il s'agit d'une séance de travail ennuyeuse où les plus extravertis vont encore monopoliser la parole. Entre ces deux extrêmes, il existe une technique appelée "brainstorming structuré" qui permet à tous de s'exprimer, sans se sentir jugés. Ce brainstorming structuré se compose de cinq étapes distinctes.

1. Sélectionner les participants

Dans un premier temps, il est toujours préférable de sélectionner les participants et d'éviter les invitations alibis. Il est intéressant de choisir des personnes d'expérience et de compétences différentes afin d'élargir le cercle des savoirs. Mais attention, il ne faut pas dépasser le chiffre de douze participants, seuil au-delà duquel le groupe n'est plus gérable.

2. Bien poser la question de départ

Que recherche-t-on ? Il ne s'agit pas de partir dans tous les sens. Les pertes de temps et d'énergie démotivent rapidement les participants. Cette question de départ doit être soigneusement préparée à l'avance.

3. Poser les idées

Choisi parmi les participants, le facilitateur laisse quinze minutes aux membres du groupe pour écrire leurs idées sur des cartes cartonnées. Puis chacun vient présenter ses réflexions au groupe. Il colle ses cartes sur un grand tableau. Le groupe pose des questions d'éclaircissement. Cette étape s'arrête lorsque toutes les idées ont été épuisées.

4. Regroupement des idées

Les doublons étant écartés, les cartes sont regroupées en catégories.

5. Travailler sur un plan d'action

Dernière étape, il s'agit de travailler sur le plan d'action généré par ces nouvelles idées : nouveaux processus, plan de promotion, formation et même modification de produits.

Rester modeste

Lors d'un brainstorming, il ne faut pas s'attendre à découvrir des idées géniales qui vont bouleverser la vie de l'entreprise. Les exemples qui ont généré des nouveaux produits, procédés ou méthodes sont extrêmement rares. Les résultats de ces brainstormings sont toujours très pragmatiques. Et vous trouverez toujours quelqu'un dans la salle qui dira "J'y avais déjà pensé avant". Néanmoins, l'entreprise aura progressé d'une étape, celle du travail en équipe autour d'un projet commun.

http://www.goalqpc.com

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."