Jean Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Salaire: à quand l’égalité homme-femme?

Lorsque les acteurs économiques contreviennent à leurs obligations ou abusent de leur pouvoir, ils encourent le risque que l’Etat agisse par le biais de mesures contraignantes. Face aux difficultés d’imposer l’égalité salariale entre hommes et femmes, le Conseil fédéral a donc décidé d’intervenir. 

Dans un projet de loi qui sera déposé en 2015, ce dernier veut obliger légalement les employeurs de plus de 50 collaborateurs (soit environ 10 000 sociétés) à procéder régulièrement à une analyse salariale et à en faire contrôler l’exécution par des tiers (organes de révision, partenaires sociaux ou autres institutions). Le gouvernement est en effet arrivé à la conclusion que miser sur la bonne volonté des entreprises ne suffira pas pour faire respecter cette obligation constitutionnelle. 

Force est de constater que le Plan d’action «Egalité entre femmes et hommes» lancé en 1999 n’a pas donné les résultats escomptés dans ce domaine. Selon un rapport publié récemment, «les salaires des femmes restent globalement inférieurs à ceux des hommes, et ce du seul fait de l'appartenance sexuelle.» De surcroît, seules quarante-deux entreprises participaient au début du mois de décembre 2013 au projet dénommé «Dialogue sur l’égalité de salaires». Soit un nombre beaucoup moins important que prévu. 

Le projet du gouvernement pour lutter contre toute discrimination salariale reste toutefois très peu convaincant. Seul le résultat du contrôle opéré par un tiers sera publié dans le rapport annuel de l’entreprise. Mais celle-ci ne devra pas obligatoirement publier l’éventuel écart entre hommes et femmes. Et aucune sanction n’est prévue à l’encontre d’un employeur qui viole la loi. Comme aujourd’hui, une femme devra intenter un procès à son patron pour obtenir satisfaction. 

Les femmes ont dû attendre soixante ans pour que la Suisse introduise une assurance maternité. Ce ne fut le cas qu’en 2005, alors que cette obligation était inscrite dans la Constitution fédérale depuis 1945. Pendant combien de temps, ces mêmes femmes patienteront-elles encore pour toucher, à travail égal, un salaire égal? L’égalité entre hommes et femmes figure pourtant depuis trente-trois ans dans la loi suprême de notre pays et la discrimination salariale est proscrite depuis dix-huit ans dans la législation.

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."