Jacquinotflorencenb Web 2

CHRONIQUEUSE TENDANCES À LATÉLÉ.CH ET BLOGUEUSE POUR SECRETS OF STYLE.COM

Fashionista avertie, Florence Jacquinot est une Carrie Bradshaw Genevoise passionnée de style. Dotée d’une double Licence d'Histoire et d'Information ainsi que d'un Master en Intelligence Economique, cette ancienne dauphine de Miss France, a œuvré à la présence web de grands comptes en Suisse et aux relations publiques de marques horlogères. En 2 ans, forte d'un succès de 280 000 lecteurs, elle est passé de son propre blog aux plateaux télés romands et présente désormais une chroniqueuse tendances sur la chaîne La Télé où elle partage ses secrets de style. Retrouvez-donc ici toutes ses réflexions sur le monde de la mode.

Saint-Valentin: comment un soutien-gorge peut sauver une économie

Florence Jacquinot en shopping miracle chez Victoria's Secret.

Le siècle dernier - d'ailleurs pas si loin - on aurait pensé que le terme push-up provenait des salles de marché bruyantes, un mot technique en somme, juste placé là entre "achetez" et "vendez" alors qu’une rumeur se met à enfler. Or aujourd'hui, il ne s’agit plus du tout de finance, et tout le monde l’a bien compris.

Surtout depuis qu'Eva Herzigova, pin-up platine durant ses jeunes années, nous a fait la leçon la mieux apprise de toute une génération: regardez-moi dans les yeux, j'ai dit les yeux! On voulait être femmes, tout en étant égales sur le marché du travail. Mais ici on parle de dessous, et pas de table, et encore moins de valeurs planquées dans les cantons qui accordent des avantages fiscaux.


Depuis, il ne se passait pas grand chose. Jusqu'à ce que H&M lance une révolution du balcon, façon hyperbole. De quoi vite prendre la tangente en direction des rayons lingerie du géant du vêtement scandinave: même concept ou presque qu'Ikea version fashionista. 
Comme tout bon produit commercial, des petits as du marketing lui ont ajouté le superlatif stylé "Super", histoire de gonfler encore son potentiel déjà prometteur et exceptionnel. Oui, on fait de la trend et pas du trade. C'est que le terme XL aurait froissé les susceptibilités des acheteuses en mal de maintien bombé aux coussinets amovibles. 


Et voici donc un soutif qui fait plus pour la féminité retrouvée que toutes les actions du MLF de ces 50 dernières années. De ses miraculeuses coques galbées, il transforme à l’essayage la plus discrète poitrine en plantureuse Dita glamour façon "fifties". Du meilleur effet sous un t-shirt blanc ou mieux, sous une robe de soirée: look assuré de buste en avant à la Marilyn chantant l’anniversaire du président! Vous savez Marilyn, la fille qu'on envoyait remonter le moral des troupes pendant la guerre! Tellement peu vêtue qu’elle n’avait pas besoin de s'effeuiller. L'effet d'une bombe sans la dépression. Résultat majeur encore aujourd'hui répercuté!


Finalement, la recette n'a pas beaucoup changé, et pour doper les esprits dont la motivation est en chute libre, l'effet pigeonnant - qui est le pigeon? - est plus bluffant qu'un joueur émérite de Hold’em Poker. Et comme toujours pour le Business, l’Amérique joue un timing d’avance!

Les filles de Victoria's Secret le savent bien, elles: c'est presque un délit d'initié que le dumping que provoque leurs apparitions de Business Angels, toutes ailes blanches dehors. Le message chez Victoria's Secret est en effet dilaté de... succès, mot qui a remplacé silicone et pas celui que vous croyez: "Turn heads, Sexy, show us what the right bra can do!" Que d'incitations à la croissance! Un miracle! Un mot devenu tabou dans les couloirs de nos banques privées actuellement réduites à l’amaigrissement jusqu’à devoir dégraisser leurs meilleurs arguments.


Aussi si vous voulez agir pour votre économie, deux choix s’offrent désormais à vous, les mecs: le modèle H&M à 15 francs, idéal si vous avez été rattrapé par le retard de vos impôts à payer. Ou bien la plus délictueuse dentelle chez Agent Provocateur, à l'autre extrême de la courbe (du prix, pas celle d'une dame!), dans une boutique au double effet kisscool façon oxycodon: euphorie extatique garantie, écume au coin des lèvres en prime, sans subprimes. 


L’effet sera donc, de toute façon, le même sur les Messieurs quand leur(s) belle(s) - multipliées potentiellement par les réseaux sociaux - passeront sur leur silhouette les cadeaux affriolants: large bonus consenti, avec bonne humeur en hausse, maxi-croissance et vidange presque définitive de la déprime conséquente à la chute des dividendes! Car celles des filles qui portent ces soutien-gorges valent de l’or, en barre. 

Que voulez-vous, le sexe fait vendre et comme le titrait Sylvie Barbier: "La bimbo est l'avenir de la femme". Effectivement, c'est un véritable effort de mobilisation populaire, top 10 des recherches Google, presque la palme historique des ventes sur les marchés depuis des mois – on parle toujours chiffons, vous me suivez voyons! -  en tous cas, le record absolu de lectures sur mon propre blog, à croire que rien d’autre ne compte que cet accessoire, tellement on capitalise précisément sur celui-là!


Je n'ai donc rien trouvé de mieux en cette Saint-Valentin (un jour pour fêter l'amour, quand en gros plus de 300 jours par an, on ne fête que l'argent) de vous parler de ces merveilles qui font de nous des icônes sexy plus sûrement qu’un cours de lap dance burlesque. Il faut donc savoir où et comment investir son argent!  De là à dire qu’un soutien-gorge peut sauver une économie... On aimerait vous dire oui!  


Et si demain vraiment il ne se passe rien? Pas le moindre frémissement de reprise? Et bien il faut mouiller le maillot dans son job, tout comme on le faisait en Spring-break à Cancun durant nos Masters. Quoique, en temps de crise, on a trouvé plus efficace encore, aux grands maux les grands remèdes, comme cette pub 4-par-3 des années 80 qui captivait l’attention et dont les Ukrainiennes "half-dressed" ont repris l’idée pour manifester leurs plaintes: demain, on enlève le haut! Oui mais seulement pour nos Valentins! De quoi les garder éveillés jusqu’à l’ouverture des vannes de la bourse. Celles de Tokyo. L’avenir appartient à celui qui se lève tôt, plus encore si c’est à l’heure de l’Asie, dont le flux constant d'énergie, produit ces jolis sous-vêtements séduisants. 

Et l'indice de confiance cette semaine? Grâce à nos soutien-gorges, au plus haut niveau!


 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."