<p>Rédacteur en chef du Temps, (ex-rédacteur en chef de Bilan)</p>

Depuis le 1er janvier 2015, Stéphane Benoit-Godet dirige la rédaction du quotidien Le Temps. Il était le rédacteur en chef de Bilan de 2006 à 2015. Auparavant, il a travaillé pour les quotidiens La Tribune de Genève et Le Temps 1998-2003), journal dont il a dirigé la rubrique économique (fin 2000 à mi-2003). Juriste de formation, Stéphane a fait ses études en France à l'Université d'Aix-Marseille III. 

 

 

Réseau social de luxe

Le luxe a-t-il quelque chose à voir avec les médias sociaux? Le phénomène massif qui a envahi le web ces dernières années fait l’objet de l’attention de toutes les grandes marques. 

Et pourtant, internet et luxe ne font pas bon ménage. La vente d’articles de prestige menée avec succès reste ainsi rare sur la toile. Mis à part le cas net-aporter. com, racheté par Richemont cette année, les sites qui pratiquent l’exercice sont habituellement surtout actifs dans la dégriffe et les rabais, quand ce ne sont pas les déstockages et les contrefaçons, accentuant ainsi l’hostilité du secteur vis-à-vis de ce nouveau média considéré longtemps comme un canal de distribution bas de gamme, voire parasite.

Qu’est-ce qui change avec les médias sociaux ? Certes, quand Facebook affiche un demi-milliard d’utilisateurs, il n’y a pas plus mass market... Et pourtant. Beaucoup de marques expérimentent, testent et se frictionnent à la plus grande communauté réunie sur le web. Elles ont raison. Exploiter un réseau social dont la population dépasse celle des Etats-Unis permet de connaître l’impact d’une marque dans les moindres détails et, de plus, en temps réel. Facebook à ce titre est le meilleur outil de la relation client au monde. Quant à Twitter, il constitue un fantastique carnet d’adresse de leaders d’opinions qui « pointent » sur ce qu’ils ont vu de meilleur sur le web.

Lorsque de tels outils permettent de transformer les perceptions impressionnistes qui se dégagent des bonnes vieilles études qualitatives en une image instantanée et parfaitement nette – « combien de commentaires positifs sur mon produit aujourd’hui ? » - personne ne doit s’en priver. Surtout pas l’industrie du luxe qui a besoin de connaître l’air du temps tout aussi sûrement que la macro-économie pour que ses affaires prospèrent. Et il n’y a rien de mieux aujourd’hui pour connaître l’humeur du monde que de se balader au sein d’un réseau social qui donne gratuitement l’accès à une communauté venue de partout et réunie en un seul point.

Si vous rajoutez à cela la géolocalisation - avec des sites comme FourSquare qui vous permettent désormais d’attirer dans vos magasins les consommateurs se baladant à proximité ou de faire bénéficier aux plus fidèles d’une boutique des promotions ciblées – tout concorde à l’union des réseaux sociaux et du luxe. L’histoire d’amour ne fait que commencer…

Stéphane Benoit-Godet Rédacteur en chef

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."