Levy Paul Edgar

JURISTE & ENTREPRENEUR

Paul-Edgar est un jeune avocat-stagiaire résolument entrepreneur, passionné d’innovation et d’immobilier. Dans son blog, il partage des témoignages d’entrepreneurs sur la face cachée de leurs aventures.

Renaud vise le marché européen du poisson avec Procsea

Les « success stories » entrepreneuriales nous fascinent, nous font rêver jusqu’à nous sembler trop belles et inimitables. Sauf qu’elles ne sont que la partie émergée de l’Iceberg ; Lorsqu’on s’intéresse de plus près aux épopées réalisées par ces entrepreneurs, on se rend compte que le chemin vers la réussite est certes long est sinueux, mais bel et bien à la portée de tous. 

Renaud est en cours de route. Il est le CEO de Procsea, la première marketplace 100% dédiée à la vente de poisson en Europe. Procsea révolutionne ce marché en mettant en relation des mareyeurs et producteurs de produits de la mer avec des grossistes et des professionnels de la restauration. Elle permet aux vendeurs d’atteindre de nouveaux marchés tout en se concentrant sur leur cœur de métier et offre aux acheteurs un accès direct aux produits tout en économisant sur les frais de livraison, mutualisés par la plateforme. Basé à Gotham, le nouveau coworking space de Lausanne, Procsea enregistre 30% de croissance par mois depuis son lancement en septembre 2016.

La phase d’apprentissage Londonienne

Le concept de Procsea ne s’est pas imaginé en un jour. Il faut remonter à l’été 2005, Renaud, étudiant alors âgé de 19 ans, réalise un stage d’été dans l’importation de vin à Londres. Il constate que très peu d’entreprises sont spécialisées dans la livraison de produits français. Il développe son idée et la présente à un concours de jeunes entrepreneurs londonien. Déterminé, il remporte £4'000 et lance son activité d’import de produits alimentaires français à Londres. Concrètement, il investit l’argent gagné dans l’achat de produits français et démarche quelques restaurants. En quelques semaine, il se retrouve à faire plusieurs allers-retours par semaine entre Calais et Londres au volant de son Opel Corsa pour honorer ses commandes.

Renaud connaît une première aventure très formatrice.  Les commandes s’enchainent, du coffre de sa Corsa, il passe à un semi-remorque et se retrouve en quelques mois avec une dizaine d’employés. Il compte parmi ses clients certains des plus prestigieux établissements londoniens. Pendant trois ans, Renaud vit de son entreprise, puis les mois passent et il commence à faire face à des problèmes d’impayés, ceci mêlé à une dégradation du taux de change et à des mauvaises associations. En 2009, il se voit contraint de cesser son activité. 

De salarié à entrepreneur

Il part travailler chez les autres pour apprendre. Fier de son aventure mais conscient de son manque d’expérience, Renaud décide de s’aguerrir auprès de professionnels. Une semaine après avoir arrêté son activité, il est embauché par un de ses anciens fournisseurs en tant que commercial dans le poisson à Paris. Après cette aventure d’un an, il décide de rejoindre l’entreprise dans laquelle travaille Flo, un ami d’enfance. Renaud devient «Business developper», soit en charge de développer de nouveaux marchés. Concrètement, il exerce les mêmes tâches que ce qu’il faisait dans sa propre structure entre Londres et la France, tout en profitant du savoir-faire et de l’expérience d’une grande entreprise.

Trois ans c’était suffisant. En 2015, après avoir ouvert les marchés du Benelux et de la Suisse, Renaud quitte cette entreprise et entraîne son ami Flo avec lui. Les deux larrons s’installent à Montreux avec une seule idée en tête: monter leur entreprise.

Ils appliquent leurs expériences dans le développement à un domaine qu’ils connaissent par cœur. Constatant que la plupart des entreprises en expansion font face aux mêmes problèmes, à savoir le manque de trésorerie et le manque d’espace de stockage, ils décident de lancer une agence de business developper indépendants, modèle flexible, sans limite. Pour tester l’idée, ils se tournent vers leur domaine de prédilection: le poisson. Ils vont voir des mareyeurs français, anciens clients de Renaud, et commencent à revendre leurs produits à des hôtels et restaurants en Suisse romande. Suite à leurs débuts prometteurs, ils élargissent leurs gammes de services afin d’accélérer les démarches administratives notamment (formalités de douanes, service d’assurance, service de paiement etc.).

Ça paye ! Le marché est très réceptif, leurs services additionnels font l’unanimité. Cependant le processus transactionnel est toujours trop lent à leur goût, la faute notamment à un manque de visibilité des acheteurs. Tout en continuant de consolider leur clientèle, Renaud et Flo ont l’idée de développer une plateforme internet afin de d’automatiser ce processus. Avec le soutien de la Promotion Economique du Canton de Vaud, ils créent Procsea, la première vraie marketplace dédiée à la vente de poisson.

Depuis son lancement, Procsea connait une ascension exceptionnelle. Après avoir consolidé le marché suisse romand, Procsea a effectué une première levée de fond début 2017 afin de déployer son outil en France et en Angleterre et d’élargir sa gamme de produits avec des fournisseurs anglais, écossais et néerlandais. Procsea compte désormais plusieurs centaines de clients-acheteurs hebdomadaires dont des acteurs de la grande distribution et des grands groupes hôteliers internationaux. Le prochain objectif: devenir le leader européen de la transaction de poisson. Pour y arriver, les fondateurs visent une levée de fonds série A, début 2018.

Comment expliquer un tel succès ?

Plus efficace, plus rapide et moins cher. Renaud nous explique que le marché du poisson est très complexe car c’est l’un des derniers produits sauvages commercialisés, rendant la marchandise très aléatoire. Procsea connecte tout simplement l’offre et la demande en temps réel sur une seule plateforme. Ainsi, les acheteurs connaissent le type, la quantité, la qualité et le prix des poissons pêchés, et les mareyeurs vendent leurs produits frais à leur arrivée au port.

Un business model sans limite. Le poisson est une des denrées alimentaires les plus échangées au niveau mondial. Tous les pays du monde achètent et vendent du poisson. Paradoxalement, ce marché s’est très peu modernisé. Le potentiel de leur plateforme est donc sans limite. Afin d’en profiter, ils ont tout de suite automatisé le processus d’acquisition clients. Ainsi, toute personne intéressée peut se créer un compte en trois clics et commencer les achats. Enfin, ils ont fait le choix d’internaliser rapidement leur équipe informatique. Cela a un coût, mais leur permet de répondre plus rapidement aux besoins de leurs clients, ce qui, pour Renaud, est essentiel pour réussir.

En résumé, avec Procsea, Renaud et Flo ont ciblé un marché qu’ils connaissent par cœur. En apparence, il s’agit d’une niche mais à y regarder de plus près il s’avère immense. Fort de leur vécu, ils ont conçu un outil apportant, tant aux vendeurs qu’aux acheteurs, de la visibilité, ce qui accélère les transactions et contribue à baisser la note finale.

Les conseils de Renaud

 «Mes conseils sont destinés à toute personne désireuse de se lancer dans un nouveau business. Afin de vous donner les meilleures chances :

  1.  Soyez persévérant

  2.  Allez sur le marché tester votre produit le plus vite possible

  3. Trouvez un business model qui n’oppose aucune limite ou presque à votre future croissance»

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."