Geoffrey Raposo

ENTREPRENEUR ET CONSULTANT WEB/IT

Suivez Geoffrey sur Twitter.

Entrepreneur et consultant web/IT, Geoffrey Raposo a décidé à ses 18 ans que la vie était faite pour faire ce qu’on aime, pas question de repousser à plus tard. En 2012, il crée sa première startup - un échec total - et découvre qu’essayer et échouer était indéniablement la meilleure façon d’apprendre. Rester dans un seul domaine? Jamais, il préfère toucher à tout et découvrir chaque jour quelque chose de nouveau. Et surtout, ne jamais se prendre au sérieux.

Remplacez la technologie par des humains !

Des Malaisiens de préférence, ça coûte moins cher, non je plaisante.

Ça y est, vous avez une super idée de business, c'est génial vous allez devenir riche. Bon, il y a quand même quelques étapes au préalable, la première étant de trouver des clients. Oui, j'ai bien dit trouver des clients, pas créer un produit. Il y a maintenant deux possibilités :

  • Soit vous savez qui seront vos clients (on en parlera une autre fois);
  • Soit vous ne le savez pas (majorité des produits/services qui passent par le web).

Aujourd'hui, on va parler de la 2e possibilité. Elle concerne la majorité des startups actuelles qui utilisent les nouvelles technologies. Comme vous ne connaissez pas vos futurs clients, vous êtes bien obligé de créer une version minimale de votre produit, faire une campagne Adwords et quelques communiqués de presse pour voir s'il y a des intéressés.

La priorité: satisfaire le client

C'est là qu'il faut bien identifier notre objectif, qui n'est pas de créer un produit mais bel et bien de satisfaire un client, peu importe la manière. Ne perdez donc pas de temps à développer un produit totalement automatisé si c'est pour vous rendre compte au final que personne ne l'utilise. Le seul impératif à ce stade est que le client croie qu'il a un produit fini entre les mains.

A partir de là, il faut éliminer un maximum de fonctionnalités de notre produit et ne laisser que l’indispensable. Et une manière de gagner du temps est de ne pas développer tout ce qui devrait être automatisé et de le faire à la main. Prenons l’exemple de l’app pour commander des femmes de ménage que je suis en train de réaliser. En voilà quelques screenshots en passant:

La seule partie qui doit être automatisée est celle qui est visible par l’utilisateur, cela concerne donc uniquement l’interface qui lui permet de donner son nombre de pièces, de mettre son adresse et de payer. Pour tout le reste, je pourrais travailler avec une machine à écrire et des pigeons voyageurs que le client ne s’en rendrait pas compte, alors pourquoi perdre du temps à automatiser quoi que ce soit? Voici la liste de toutes les tâches que je peux faire manuellement:

  • vérifier que la plage horaire réservée est libre;
  • contacter la femme de ménage et lui transmettre les infos;
  • envoyer un email de confirmation au client;
  • envoyer un mail pour demander un feedback;
  • et certainement plein d’autres petites choses auxquelles je n’ai pas encore pensé.

Cette manière de faire n’est clairement pas pratique si mon service a du succès et doit grandir, mais j’aurais bien assez le temps de développer tout ça plus tard. Le but actuel est d’arriver le plus vite possible sur le marché pour tester s'il y a du potentiel ou non.

Voilà, c’est terminé. Pour les personnes qui veulent être averties lors du lancement, allez jeter un coup d’oeil sur cette magnifique page! Et si vous êtes dans les 300 plus riches, n’hésitez pas à me contacter pour aller boire un thé ;-) !

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."