Musard Antoinette

ETUDIANTE EN ENTREPRENEURIAT

Après avoir achevé un bachelor en agronomie et être partie voyager pendant 11 mois autour du monde, Antoinette a entamé un master dans l’entrepreneuriat qu’elle combine avec un emploi à 40%. Encore en quête de sa voie, cette jeune femme dynamique aime découvrir de nouvelles choses et rencontrer du monde, et espère un jour, avoir le déclic qui lui permettra de réaliser un de ses rêves : fonder son entreprise.

Récolte de fonds: 24 heures pour passer à l'action

“Voici un sac d’habits. Vous avez 24 heures pour les vendre ou les utiliser comme vous le souhaitez afin de récolter le plus de fonds possibles. Ces fonds seront reversés à une association caritative, dont vous connaîtrez le nom à la fin du challenge. GO!!”

Bon, c’est simple non? Il faut trouver de l’argent. Certes! Mais comment faire pour trouver beaucoup d’argent? Et surtout, comment faire pour convaincre des gens de donner de l’argent pour une association dont nous ne connaissons même pas le nom ?!

Mes deux collègues et moi avons notre petite idée : on veut exploiter notre réseau FFF (family, friends and fools). On pourra en effet les contacter facilement et ils devraient être les plus enclins à nous aider.

OK, le réseau on l’a. Mais qu’est-ce qu’on va leur dire ?! « Bonjour, on a des habits de seconde main à vous vendre pour une association dont on n’a aucune idée, vous nous les achetez genre… 100 francs ? » Pas de problème, dites-vous ?

Il nous faut trouver une stratégie qui laisse à nos FFF la liberté de donner ce qu’ils veulent en échange de quelque chose préparé par nos soins (on leur montre qu’on s’engage)… Nos chances qu’ils aient un élan de générosité seront ainsi plus élevées.

On élabore donc un pitch en vendant une surprise en échange du don. Je vous l’accorde, ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus original, mais en attendant, notre stratégie a fonctionné: on a réussi à récolter 1'260 francs en moins de 24 heures !   

Ce que ce challenge m’a appris ? La clé du succès ici aura été l’ACTION ! Je n’aurais jamais pensé qu’à trois, on pourrait récolter plus de 1'000 francs juste en demandant de l’aide à nos proches. Bien sûr, le fait que 1) on se soit adressé à nos proches qui nous font confiance et que 2) c’était la première fois qu’on les sollicitait pour de l’argent sont deux facteurs qui ont joué en notre faveur. Mais il n'empêche qu’en passant à l'action, en s’adressant aux bonnes personnes (networking !) et en ayant un bon pitch (ce qu’on a dû améliorer au fur et à mesure qu’on faisait nos demandes, car beaucoup étaient quand même hésitants à nous faire un don), on peut convaincre du monde.

Ce n’est certainement pas facile, mais il faut être persévérant et flexible, en adaptant sa stratégie d’action en fonction des réactions de son public. Alors hop ! Profitez de ce début d’année pour réaliser vos projets les plus fous !

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."