Garciarebecca1

JOURNALISTE À BILAN

Rebecca Garcia a tout juste connu la connexion internet coupée à chaque téléphone. Elle a grandi avec la digitalisation, l’innovation et Claire Chazal. Elle fait ses premiers pas en journalisme sportif, avant de bifurquer par hasard vers la radio. Elle commence et termine ensuite son Master en journalisme et communication dans son canton de Neuchâtel, qu’elle représente (plus ou moins) fièrement à l’aide de son accent. Grâce à ses études, elle découvre durant 2 mois le quotidien d’une télévision locale, à travers un stage à Canal 9.

A Bilan depuis 2018, en tant que rédactrice web et vidéo, elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies, aux sujets de société, au business du sport et aux jeux vidéo.

Les femmes et le sexisme ordinaire

Les femmes et le sexisme ordinaire

Un an de plus à célébrer le 8 mars la Journée internationale du droit des femmes. Chaque année, on se demande ce qui a avancé. Malheureusement, la réponse est souvent «pas assez de choses».

Car oui, la loi fédérale sur l’égalité salariale doit entrer en vigueur au 1er juillet, mais elle ne change pas toute la question sociétale. Les congés paternité avancent – et c’est très bien –, mais le reste? Qu’en est-il de la charge mentale, des violences adressées aux femmes, à toutes celles qui subissent du harcèlement, à cette impunité des uns et des autres?

La cérémonie des César l’a bien montré: une personne inquiétée par la justice pour de nombreuses affaires de viol peut encore être applaudie pour ses films. C’est véritablement le travail qui compte, et pas l’homme. Quelle belle ironie quand on sait que le travail des femmes est régulièrement mis de côté justement parce qu’il est réalisé par des femmes.

Les Nations Unies ont sorti un rapport ce 5 mars: 90% des hommes ont des préjugés envers les femmes. Extrait: «Plus de 40% pensent que les hommes sont de meilleurs dirigeants d’entreprises et que les hommes devraient être prioritaires lorsque les emplois sont rares.» Mais oui, il faut dissocier le travail de la personne, voyons. On a assez d’exemples: Chris Brown qui a tabassé Rihanna, Bertrand Cantat qui a tué sa femme, et Roman Polanski qui a été reconnu coupable de viol sur une enfant de 13 ans. Quels bons artistes!

Par contre, continuons à nous demander si la réceptionniste a assez souri ce matin et gardons le lien entre la tenue (vous avez vu cette jupe?) et la compétence. Ça rassure, le sexisme ordinaire, non?

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."