Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Quo vadis Baselworld?

HORLOGERIE Challengé chaque année davantage par le SIHH à Genève, déserté par des centaines d’exposants qui ont trouvé refuge dans le Jura pour un salon des sous-traitants, Baselworld est plus que jamais sous tension. Le salon bâlois, rendez-vous historique du monde de l’horlogerie et de la joaillerie, n’en finit plus d’être remis en cause. L’écosystème bâlois aussi, avec ses tarifs ahurissants pendant la semaine de foire.

Au sein même du salon, le fossé se creuse aussi entre les exposants. Certains sont soucieux de dépoussiérer et dynamiser le rendez-vous, en organisant des événements festifs sur les stands, d’autres n’aspirent qu’à la quiétude des lieux. Certains veulent renouer avec les origines d’une foire (des échantillons) en proposant une vitrine à destination du plus grand nombre, d’autres entretiennent le secret à l’abri des hauts murs de leurs stands aveugles. Le comble a été atteint avec une conférence de presse au terme de laquelle les médias n’ont pas pu poser de questions…

Le hic, c’est qu’entre les abus des commerces locaux, le refus des organisateurs de se remettre en question et les tiraillements des exposants dont les interêts divergent, l’événement perd
de son éclat et de son attrait. Certaines marques investissent moins, elles réfléchissent à rejoindre Genève ou développent des événements itinérants en solo. Et au sein même des historiques de Baselworld, le retrait est clairement envisagé.

Cinq ans après l’inauguration de son nouveau site, Baselworld ferait bien de se repenser. Sous peine de se conjuguer un jour prochain au passé. A l’heure où le secteur renoue avec la croissance, ce serait un extraordinaire gâchis.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."