Laurent Bakhtiari

MARKET ANALYST

Laurent Bakhtiari est diplômé d’un Master en Finance d’Audencia Nantes et d’un Master en mathématiques quantitatives d’Imperial College London. Fort d’une expérience de plus de 10 ans en salle des marchés au sein de diverses institutions financières telles que Merrill Lynch, BNP Paribas et Credit Suisse, Laurent livre régulièrement, à destination des médias et des clients, des analyses de marchés ainsi que des analyses macro et microéconomiques.

Quels secteurs suisses ont le vent en poupe?

Nous sommes bientôt au milieu de l’année boursière et le moment semble bien choisi pour faire un bilan des secteurs en hausse et en baisse. Afin d’être le plus correct possible, les chiffres que nous allons citer ne représentent pas la performance calculée à partir de la pondération du SMI mais à partir de la capitalisation de marché individuelle des titres, au 5 mai 2015. Et plusieurs constats apparaissent : le secteur des télécoms arrive en tête (représenté uniquement par Swisscom) avec +11.47%. Puis viennent les matériaux (+7.38%), la finance (+5.51%, portée par UBS) et l’industrie pharmaceutique (+5.32%). A l’inverse, au bas du tableau, on retrouve bien évidemment l’énergie (-3.25%) et l’horlogerie (-5.44%). Alors comment expliquer ces tendances ?

Les secteurs qui surperforment

Comme dit précédemment, le secteur des télécommunications surperforme de loin les autres. On pourrait supposer que ce résultat est imputable de manière intrinsèque à Swisscom, mais, si l’on s’intéresse à l’action Sunrise, on se rend compte que cette dernière a surperformé Swisscom depuis le début de l’année.

De plus, si l’on prend en compte une tendance plus globale, le MSCI World Telecom a connu le même type d’appréciation (plus de 10% depuis le début de l’année). Il est donc clair que ce n’est pas un phénomène concernant uniquement Swisscom, mais plus global. En effet, si l’on combine le lancement de l’iPhone 6 et du Samsung S6 avec les progrès faits au niveau de la fibre internet et de la 4G, et surtout de l’attente des nouveaux réseaux 4G+ et 5G, ceci ouvre la voie à de nouveaux abonnements et à de nouveaux produits. Dans l’absolu, ce secteur est porteur et semble être bien parti pour porter les marchés sur l’année 2015.

Un autre secteur ayant clairement surperformé est celui des matériaux. Mais il s’agit là davantage d’une spécificité helvético-helvétique que d’une tendance globale. En effet, le secteur est composé notamment de Holcim et Syngenta qui ont toutes les deux fait l’objet de rumeurs de fusions, dont nous vous parlions déjà il y a quelques semaines. Ainsi, le secteur a été principalement porté par ces événements.

Les secteurs qui sous-performent

Tout en bas du classement, on retrouve évidemment le secteur de l’énergie et celui de l’horlogerie. L’énergie est représentée par Transocean, subissant de plein fouet la baisse des prix du pétrole qui devrait impacter ses profits. Ceci est également une tendance globale qui est répercutée sur les plus grands acteurs du marché.

Enfin, le secteur de l’horlogerie reste clairement le plus grand perdant de cette année. En effet, après une année 2014 à oublier, 2015 ne s’annonce pas mieux avec notamment la baisse de la demande chinoise pour les produits de luxe, la hausse brutale du franc suisse et le train des smartwatchs qui est passé sous le nez de Richemont et de Swatch. Sans oublier que le mastodonte Apple s’est invité à la table des montres de luxe avec son Apple Watch Edition…

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."