Consultant

Après une carrière comme officier de renseignement, Yves Baeumlin a dirigé dans les années 90 la célèbre agence Kroll à Paris, pionnière de l’intelligence d’entreprise. Actif dans ce domaine depuis 1997 au sein de la société genevoise Redmont-Advisory SA, il fournit des informations stratégiques aux entreprises.

Quels politiques pour demain?

Autour de nous, que de crises dues aux politiques. A Chypre, le peuple trinque. En cause: des politiciens incompétents ont mené le pays dans le gouffre. Les banquiers en ont profité. La justice enquête sur des délits d'initiés commis à Chypre juste avant le gel des comptes bancaires et des transferts à l'étranger. Le gendre du président Anastasiadis, ce dernier élu tout récemment, aurait bénéficié de l'information, ce qui lui aurait permis de transférer des millions à Londres, la veille du gel.

En Espagne, le scandale arrive aussi par le gendre du roi qui tire largement profit de sa situation. Ses agissements en période de crise mettent tout le monde politique et la famille régnante dans un tel embarras qu'on le zappe du site internet royal.

La France vient de passer le cap des 1800 milliards de dettes, la cote des dirigeants est au plus bas, le gouvernement ne sait plus où trouver de l'argent qui, de toute façon, ne comblerait pas le gouffre. C'est à ce moment que l'ex-ministre du Budget avoue avoir détenu un compte en Suisse, puis à Singapour, après avoir démenti de façon catégorique.

La classe politique française a réagi avec effroi. Elle n'avait pas besoin d'un tel discrédit quelques mois seulement après l'élection, après le serrage de ceinture et les leçons de morale. Les politiques ne se rendent pas compte de la portée de leurs actes. Ce qui s'est passé à Chypre ne laissera pas les électeurs et clients des banques sans réaction. En France, la trahison du ministre du Budget qui a planqué le magot de la magouille à l'étranger va faire des dégâts importants dans les rangs de l'électorat socialiste. Après la droite usée et chassée du pouvoir, la gauche déçoit cruellement par la faute d'un ex-strauss-kahnien...

Les électeurs paient les pots cassés des politiciens, gestionnaires incompétents, qui exigent des efforts de leur part. Comment vont-ils réagir dans l'isoloir après avoir voté à gauche, à droite, au centre ? L'abstention n'est pas une alternative car il faut redresser la situation. Les économies occidentales sont en faillite à cause de la gestion désastreuse des politiciens qui seraient incapables de diriger une épicerie.

Quelle est la suite ? Il est connu que les gouvernements maintiennent les populations dans un climat de peur permanente pour contenir les révolutions. Cette théorie, qui a vu le jour après l'effondrement du bloc soviétique au début des années 90 et qui contribuait à un équilibre de la terreur, est réelle. Quelle est la crédibilité de ces gouvernements dans des périodes de crise où l'on demande à la population des efforts importants, alors que ses revenus et sa sécurité se réduisent à vue d'oeil?  

La crédibilité des partis politiques se joue maintenant, l'avenir de la politique aussi. Comment prévoir les réactions des populations qui ne savent plus à qui faire confiance ? Quelles sont les conclusions des think tanks indépendants qui se livrent à de telles analyses de risques ?

Eclairez-nous !

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."