Laurent Bakhtiari

MARKET ANALYST

Laurent Bakhtiari est diplômé d’un Master en Finance d’Audencia Nantes et d’un Master en mathématiques quantitatives d’Imperial College London. Fort d’une expérience de plus de 10 ans en salle des marchés au sein de diverses institutions financières telles que Merrill Lynch, BNP Paribas et Credit Suisse, Laurent livre régulièrement, à destination des médias et des clients, des analyses de marchés ainsi que des analyses macro et microéconomiques.

Quelle stratégie utiliser en cas de forte volatilité?

Sur les 12 derniers mois, l’indice de volatilité américain, appelé VIX, a dépassé huit fois la barre des 20 USD, symbolisant une volatilité élevée et une nervosité accrue sur le marché. Ceci est également vrai, en ce moment, sur le pétrole, où les volatilités implicites des options s’élèvent à plus de 40% pour les prochains mois.

Toutefois, cela ne correspond pas nécessairement à une chute du marché, mais traduit davantage une amplitude plus forte des cours de Bourse. Ainsi, les actifs financiers peuvent soit partir à la hausse, soit à la baisse, lorsque la volatilité est élevée. Un investisseur qui aimerait participer à cette volatilité, sans nécessairement choisir de direction peut le faire de plusieurs manières différentes. En voici quelques-unes, qui sont applicables à toutes les classes d’actifs.

Le straddle

Il s’agit d’une stratégie optionnelle très courante. Si vous pensez que la volatilité va s’accroître, il vous faudra être long straddle, car vous serez acheteur de volatilité. Être long straddle consiste à acheter deux options de même strike et de même expiration, mais de type différents (un call et un put). Graphiquement, cela génère un payoff en forme de V. Ainsi, que le marché soit haussier ou baissier, vous profiterez de cette évolution de manière leveragée, car les options possèdent, bien évidemment, un levier non négligeable.

Cela peut être une solution intéressante lorsque la volatilité est encore faible mais que des tensions sont à prévoir (Brexit, décision de l’OPEP etc…). Toutefois, il vous faudra prendre en compte que plus la volatilité anticipée sera élevée, plus la prime que vous allez payer le sera également et plus votre breakeven sera difficile à atteindre. À l’inverse, si vous shortez les deux options, donc que vous shortiez le straddle, vous serez vendeur de volatilité. Ainsi, vous partez du principe que la volatilité est proche de son paroxysme et va baisser. Toutefois, en étant short, vous devrez scrupuleusement surveiller les cours, afin d’éviter un exercice anticipé.

Le strangle

Il s’agit de la même idée que le straddle. La vraie différence se situe dans le fait que les options que vous achèterez ou que vous vendrez auront des strikes différents. En règle générale, les strikes devront être out-of-the money, afin de payer des primes moins élevées. Mais cela suppose également que le sous-jacent devra connaître des évolutions plus marquées, dans un sens ou dans l’autre, afin de réaliser un gain. Shorter le strangle peut permettre à l’investisseur de se donner une plus grande marge de manœuvre pour éviter une assignation et pour rester dans une zone profitable; mais comme décrit plus haut, les primes seront moins élevées, et donc le profit le sera peut-être également.

Le calendar spread

Il s’agit d’un bear spread étalé sur deux mois différents. En pratique, si l’on veut être long calendar spread, il faudra être short call et long call de même strike, mais sur deux échéances différentes. Il s’agit là d’investir sur un sous-jacent qui reste stable sur le court-terme, et ensuite qui s’apprécie sur le long-terme. Cela permet de réduire une partie de la prime. Ici, une hausse de la volatilité implicite de l’option aura un impact très positif sur la valeur du calendar spread. En général, le vega de l’option à long-terme est plus élevé, ce qui permet de sortir de la stratégie avec un gain important. Toutefois, il faudra bien évidemment prendre en compte le fait que les deux calls traiteront avec des niveaux de vega différents. 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."