Comment s’organiser avec la pandémie?

Le Covid-19 a chamboulé la vie de milliers de personnes, provoquant maladie, chômage ou incapacité à travailler. Il est judicieux de mettre en place certaines bonnes pratiques afin d’adapter ses finances à cette nouvelle réalité.

La crise du coronavirus est arrivée avec son lot d’incertitudes et de questions, non seulement sur la thématique de la santé, mais également en ce qui concerne la gestion de l’argent et de la prévoyance. En effet, la situation de milliers d’entre nous a été chamboulée par le Covid-19, que ce soit en raison d’une perte financière ou de celle d’un emploi, du décès d’un proche, d’une incapacité à travailler ou de toute autre conséquence résultant de la propagation du virus. Il est donc judicieux de mettre en place certaines bonnes pratiques afin d’adapter ses finances à cette nouvelle réalité.

Tout d’abord, il faut tenir à jour son budget. Il est indispensable de connaître précisément ses entrées et sorties d’argent afin d’évaluer l’incidence réelle de la situation actuelle et future de son portefeuille. Ce faisant, on obtient une vision claire de ses finances qui permettra, le cas échéant, de réévaluer l’importance accordée à chaque catégorie de dépenses. Pour cela, il convient de bien distinguer les dépenses essentielles des dépenses superflues. Nous avons tous des dépenses qui ne sont pas essentielles pour la vie de tous les jours: le moment est venu de les cerner! Le graphique ci-dessous donne une indication des différentes catégories de dépenses et de leur importance relative les unes par rapport aux autres.

Suspendre temporairement les virements automatiques aux comptes d’épargne?

Cette période de turbulences est l’occasion d’une bonne piqûre de rappel sur la nécessité de se constituer un fonds d’urgence! De même, il est préférable, pour autant que cela soit possible, d’éviter de puiser dans l’épargne de long terme, l’instabilité actuelle des marchés financiers n’offrant pas un cadre propice à ces retraits. Si nécessaire, on suspendra temporairement les virements automatiques à ses comptes d’épargne afin de conserver plus de liquidité disponible pour couvrir les dépenses courantes. Et finalement, quelle que soit la situation initiale face à l’incertitude financière causée par la crise sanitaire, il est judicieux d’effectuer un check-up global de ses finances personnelles. En effet, l’établissement d’un plan permet de mieux affronter cette nouvelle réalité ainsi que tout imprévu pouvant se présenter, particulièrement dans le domaine de la prévoyance.

Attention cependant: pour que l’exercice soit réellement réussi et réponde au mieux aux besoins individuels, il convient de prendre en compte un nombre important de variables. Etats financiers initiaux, revenus, situation familiale, évolution probable de carrière, etc. sont autant d’éléments qui ont une influence. L’exercice est donc complexe et oblige celui qui s’y livre à se poser beaucoup de questions. Pourtant, cela ne devrait être ni une corvée ni un problème. La difficulté est que personne ne sait clairement ce qui l’attend exactement dans la vie. Prendre le temps de la réflexion est donc primordial et peut être facilité par un cadre ou l’appui d’un spécialiste. En effet, la législation et les produits financiers sont devenus complexes, sans parler de l’évolution de la fiscalité, de la loi successorale et de la prévoyance.

Albert Gallegos, directeur, Wealth Planning BCGE

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."