<p>Executive chairman de Teads</p>

Executive chairman de Teads, Pierre Chappaz, 56 ans, préside depuis Genève, la plateforme de vidéo publicitaire mondiale. Créée en 2011, Teads (contraction de Technology et Advertising) est maintenant présent dans 18 pays et fournit sa technologie aux plus grands medias du monde dont Bilan.

Français, Pierre Chappaz est établi dans la région genevoise depuis 2000. Il a fondé le comparateur de prix sur Internet Kelkoo puis l’a revendu à Yahoo! en 2004. Après quelques mois à la présidence de Yahoo! Europe, il reprend l’initiative en fondant plusieurs startups (Wikio, Netvibes, Ebuzzing, Photobox...). Pierre est un blogueur très actif: visitez son blog personnel http://pierrechappaz.overblog.com/ et son blog politique libertarien.overblog.com.

Pub internet: ça doit changer!

Cela ne peut plus durer ! Si les médias ne cessent pas d'avoir recours à des publicités forcées, les internautes vont massivement s'équiper d'un adblocker, ce logiciel qui bloque les pubs en ligne. En Allemagne, 60% des pubs pre-roll (messages vidéo imposés avant de visionner une vidéo recherchée) seraient déjà bloquées sur desktop. Et voila que les adblockers arrivent sur IPhone... gare au tsunami !

Le problème, c'est que les médias ont beau avoir plus ou moins conscience de la situation, comme ils ne vont pas bien, ils font la course aux revenus. C'est pourquoi ils sont souvent prêts à accepter des formats pubs intrusifs, même s'ils ruinent l'expérience des internautes.

Alors faut-il être pessimistes et se dire que de toute manière l'écosystème médiatique va dans le mur ? Il est sans doute trop tard pour arrêter la marée des adblockers.

Mais il est encore temps, pour les médias de qualité, d'adopter une stratégie qui donne la priorité au respect de l'expérience utilisateur. Les médias qui auront ce courage bénéficieront d'un cercle vertueux: visites plus fréquentes, consommation accrue de leurs contenus, et meilleure image de marque. A propos de marques, justement, les annonceurs n'auraient-ils pas tout à gagner à mettre un terme à la recherche du contact à tout prix, fût-il forcé et désagréable pour l'internaute ?

Ce qui est sûr, c'est que nous arrivons à la fin d'une époque. La conquête de l'Ouest est terminée, tous les coups ne sont plus permis. La pub Internet permet un accès gratuit aux contenus, mais elle va devoir respecter davantage l'internaute.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."