Chantal De Senger

JOURNALISTE

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l’Université de Genève. Elle débute sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Journaliste depuis 2010 pour le magazine Bilan, elle est spécialisée dans les PME. En grande amatrice de vins et gastronomie, elle est également responsable du supplément Au fil du goût encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal contribue par ailleurs régulièrement aux suppléments Luxe et Immo Luxe de Bilan.

Pourquoi l’immobilier reste-t-il roi?

En Suisse, trop peu de citoyens sont propriétaires de leur logement: à Genève, seuls 17% des habitants sont propriétaires. Un chiffre qui se monte à 32% dans le canton de Vaud (voir notre dossier). Acquérir un bien immobilier devrait pourtant être un projet de vie pour tout un chacun. 

Dans ce commentaire, loin de nous l’idée de parler d’investissement, ou d’opportunités financières grâce à des taux d’intérêt historiquement bas. Et encore moins de prix, de bulle, de risques, de placement ou de spéculation.

Le message, ici, est plus primaire: la pierre, contrairement à un portefeuille d’actions ou à des liquidités en banque, est un actif tangible. La terrible situation géopolitique actuelle - des milliers de migrants fuyant la guerre, espérant un jour reconstruire un domicile quelque part en Europe - ne peut que nous rendre encore plus conscients de l’importance d’avoir un toit pour se loger. 

Il existe de nombreux avantages à posséder son logement

Ainsi, être propriétaire d’un bien immobilier, si l’on ne s’est pas trop endetté pour l’acquérir, garantit une sécurité en cas de chômage, de difficultés financières ou de retraite. Mais il y a surtout un argument qui va au-delà du placement financier: c’est la possibilité de pouvoir en profiter. Que ce soit un appartement en ville, un chalet à la montagne ou encore une maison en Provence, le bénéfice premier c’est de pouvoir en jouir quand bon nous semble. 

Sans compter les autres avantages d’être propriétaire de son logement: se sentir chez soi, pouvoir l’aménager à sa guise, ne pas être tenu par un délai de résiliation, pouvoir un jour dépanner ses enfants ou un ami. Voire même, pourquoi pas, obtenir un rendement en le louant. 

Voilà autant d’arguments qui valorisent l’accès à la propriété. Et il ne faut pas oublier que l’on s’attache émotionnellement à une maison ou à un appartement. C’est une adresse où flotte un parfum et des souvenirs d’enfance. Un lieu de retrouvailles à travers les générations. Une maison symbolise un ancrage territorial, des racines, le témoignage de belles histoires familiales et amicales. 

Acquérir un logement est donc vivement conseillé, mais pas à n’importe quel prix. Le moment choisi joue aussi un rôle. Le dossier de Bilan vous donne quelques clés pour vous aider dans un projet de vie qui est rarement remis en cause par ceux qui ont sauté le pas. 

Et à ceux qui affirment avoir perdu beaucoup d’argent en investissant dans l’immobilier, on leur rappellera qu’ils en ont probablement perdu tout autant dans des portefeuilles d’actions. Mais contrairement à la pierre, on ne fabrique pas des murs, et encore moins des toits, avec du papier.  

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."