Strobinofabrice

ANALYSTE CHEZ ANALYSES & DÉVELOPPEMENTS IMMOBILIERS

Diplômé de l'Institut d'études immobilières (IEI), Fabrice Strobino est architecte universitaire et chef de projets immobiliers chez Analyses & Développements Immobiliers depuis 2003. Il a en outre suivi le cursus de l'AZEK pour les gérants de fortune. Fort d'une expérience de plus de 4000 expertises pour de grandes banques, il est membre de l'Association des promoteurs et constructeurs genevois (APGC) et membre de la Chambre suisse des experts immobiliers (CEI).

Politicards 10 (+1) – Genevois 0

Le Musée d’Art et d’Histoire n'a pu être construit que grâce au don privé de Charles-Galland.

Aujourd’hui que l’histoire se répète, on crie au loup. Ce bâtiment tombe en ruine et, enfin, un crédit de rénovation et d’agrandissement a été voté par les élus du peuple. Enfin le bout du tunnel ? Pas du tout.

Ceux dont le vote n’a pas été majoritaire ont décidé de lancer un référendum. Ceux qui s’érigent en bien-penseurs de la République arguent un dépassement des coûts (pas encore avéré) et un obscur partenariat public-privé, arguant que seul un processus démocratique peut mener à une belle réalisation. Et de citer le musée d’ethnographie. Là, on se fout clairement de nous !

On a construit des locaux d’exposition au sous-sol qui ont dû être évacués dès la première pluie. Plainpalais signifie marécages en latin. Selon le même processus que ces bien-penseurs mettent en avant, on construit un abri pour les biens culturels au deuxième sous-sol sur le site d’Artamis, en plein Plainpalais, avec plein de dépassements. Merci à leur clairvoyance qui a fait capoter la plage des Eaux-Vives et le musée d’ethnographie à la place Sturm. Cette même attitude a conduit au blocage de toute réalisation dans le périmètre de la Rade. Et elle a bien failli coûter la passerelle des Vernets.

Quant au réaménagement de la Plaine de Plainpalais, on est sur le point de suivre le même chemin à cause de quelques « neinsager » qui prennent les Genevois en otage. Alors ?!

Tout le monde sait tout sur tout, à l’image d’un chantier où le peintre critique le travail de l’électricien alors que ce dernier se montre sceptique sur le travail du charpentier.

Maintenant, on en remet une couche avec la caserne des Vernets... (http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/geneve-votera-demenager-militaires/story/11169654)

Quand le ralentissement économique se précise, la création de nouvelles infrastructures de qualité est à même de redonner de l’attrait à la région, à l’image du Guggenheim de Bilbao ou du port de Barcelone.

Certaines villes l’ont bien compris, à l’image de Stuttgart en pleine transformation, ou de Guggenheim où l’apport du Musée a métamorphosé toute la ville. Il est peut-être temps de nous enthousiasmer aussi, à Genève, au lieu de s’opposer systématiquement à tout. Une participation active à la construction de nos projets serait alors plus constructif et profiterait réellement aux Genevois. 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."