RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef adjoint à Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également esponsable du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches.

Pierre Maudet doit-il démissionner?

Il est bien trop tôt pour savoir si le président du Conseil d'Etat genevois sortira innocenté des accusations brandies par le Ministère public genevois. En l'occurrence l'acceptation d'un avantage. Sans doute le sera-t-il. Au centre de l'affaire: le voyage offert par Mohammed Bin Zayed al-Mahyan (MBZ), le prince héritier des Emirats Arabes Unis. D'après plusieurs observateurs, l'objectif de ce très riche héritier est avant tout géostratégique. Il apprécie de rencontrer les têtes pensantes et les dirigeants de demain.

La vraie question demeure: peut-il simplement se dessaisir du Département de la sécurité et de la présidence de l'aéroport? Une décision qui est de toute façon devenue indispensable au bon fonctionnement de l'Etat. Le temps que le Ministère public achève sa tâche. Cette mesure suffira-t-elle à faire stopper le très toxique emballement médiatico-politique? Malheureusement non. Quand un homme comme Pierre Maudet, un homme dont le stature d'homme d'Etat désigné par tous à remplir les plus hautes fonctions à l'échelle fédérale, est empêtré dans un mensonge, il ne reste qu'une solution: sortir la tête haute, en espérant être réhabilité le plus vite possible.

Toute autre alternative ne semble malheureusement pas envisageable. Malheureusement car les Genevoises et les Genevois, voire les Suisses eux-mêmes, sortiront perdants de sa démission. A court terme, tout au moins. Ce sera une perte énorme pour le canton du bout du lac. Mais en homme d'Etat justement, Pierre Maudet sait qu'il ne faut pas affaiblir davantage Genève et ses institutions, lesquelles sont déjà suffisamment secouées par diverses Genferei. Il est trop tôt pour dresser un hommage à cet homme entièrement dévoué à son canton, sa région, son pays. Il faut désormais que la justice puisse enquêter sereinement, efficacement, rapidement. Alors, viendra le moment d'espérer le retour du «fils prodigue».

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."