Emilyturrettini

CHRONIQUE INTERNET

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Phénomène de société: Les livres de coloriage pour adultes

Les livres de coloriage pour adultes sont le dernier phénomène de mode pour lutter contre le stress et la dépendance aux écrans. Un retour à l'enfance qui permettrait de libérer son esprit et se livrer à une expression artistique.  

Cette activité, qui intéresse principalement les femmes, est solitaire mais peut néanmoins se pratiquer en groupe, tout comme le tricot et la broderie.

Le premier carnet de coloriage à succès a été Secret Garden de l'Ecossaise Johanna Basford. Paru en 2013, il s’est vendu à 1.5 million d’exemplaires et a été traduit en 14 langues. Sur Amazon.com, il figure toujours sur la liste des bestsellers ainsi que le deuxième titre de Basford qui vient de paraître, Enchanted Forest

Selon The Telegraph, la France serait devenue le leader mondial en production et en vente de ce type de livres. Grâce principalement aux maisons d'édition, qui dans un trait de génie marketing il y a deux ans, ont rajouté aux titres en grandes lettres, les mots "Anti-Stress" et "Art-Thérapie". Les livres de coloriages dépasseraient même les ventes de livres de cuisine dans l'Hexagone, selon la chaîne télévisée américaine NBC

Les illustrations pour adultes sont bien plus sophistiquées et raffinées que ceux que nous connaissons dans les livres d’enfants. Les dessins au trait représentent des jardins, des fleurs, des animaux, des trésors égyptiens, de l'art médiéval, des vitraux, même l’art de la rue. Graff' l'art de rue à colorier réunit plus de 50 sketches de graffiti, lettrage, tag, pochoir, hyperréalisme... 

De nombreux livres reprennent des symboles sacrés de l’Hindouisme et du Bouddhisme, comme Colouring Flowers Mandala, de l’artiste Wendy Piersall, dont 30 dessins pour un coloriage kaléidoscopique sont censés apporter paix et sérénité.

La recherche d’un mieux-être par cette nouvelle activité chronophage se partage évidemment sur les réseaux sociaux. Des groupes se forment sur Facebook. Photos et vidéos se partagent sur Instagram, Tumblr et YouTube.

Anne Le Meur des éditions Hachette Pratique, dans Le Figaro, attribue en partie le succès de ces titres à l'Internet: «Les réseaux sociaux participent au succès des livres de coloriage. On vit à une époque où les images circulent, un dessin se partage tout aussi bien sur le web». 

Mais attendez, le but premier n'était-il pas de colorier pour retrouver la zénitude et se soustraire justement aux écrans?  

Cela doit être dans la même logique discutable que de faire figurer un livre de coloriage - sans texte hormis les titres des dessins - sur une liste de bestsellers en compagnie d'ouvrages comme The Road to Character de David Brooks.

Décidemment, ce qui se passe sur Internet n'est pas toujours à la hauteur de nos attentes.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."