Rosenstreich Peter

RESPONSABLE DES STRATÉGIES DE MARCHÉ CHEZ SWISSQUOTE BANK

Peter Rosenstreich est Responsable des stratégies de marché chez Swissquote Bank. Il a occupé différents postes dans plusieurs établissements bancaires aux Etats-Unis, en Europe et en Asie. Depuis 10 ans, il contribue régulièrement à de nombreux médias financiers internationaux, à l’instar de Reuters, Wall Street Journal, Bloomberg TV & Radio, Financial Times and CNBC.

Peter Rosenstreich est l’auteur de “Forex Revolution: an Insider's Guide to the Real World of Foreign Exchange Trading, aux éditions Financial Times Prentice Hall.

Il est diplômé d’un MBA du Baruch College, Zicklin School of Business, et d’un bachelor en histoire de l’université Clark, à Worcester dans le Massachusetts.

L'ère Trump profitera au secteur de la défense

Nous sommes en permanence à l’affût des thématiques qui feront bouger les marchés au cours des prochaines années. Et l’une d’entre elles est incontestablement le renforcement de l’arsenal militaire mondial en cours, qui devrait profiter aux entreprises du secteur de la défense et de la sécurité, du moins pour les quatre années à venir. Par ses propos et par ses actes, Donald Trump a secoué les fondations de la politique étrangère et ce, à l’échelle internationale. Avec la frappe aérienne d’une base de Bachar el-Assad en Syrie et l’impatience nouvelle à l’égard de la Corée du Nord, nul doute que l’ordre actuel est en plein bouleversement. 

En réalité, l’incertitude croissante au cours des dix dernières années a encouragé les Etats à s’équiper militairement en toute discrétion. Les pays, qui comptaient historiquement sur la protection de plus grandes puissances, ne se sentent désormais plus en sécurité. Plusieurs d’entre eux ont commencé à se doter de systèmes défensifs et offensifs et à accroître leurs dépenses militaires, à l’instar de la Corée du Sud.

Dans la mesure où des acteurs non étatiques sont impliqués dans de nombreux conflits armés, à l’instar de Boko Haram au Nigeria ou de l’Etat islamique en Syrie et en Irak, la menace est devenue plus diffuse et l’environnement beaucoup plus imprévisible que durant la guerre froide. Les tensions croissantes ont inévitablement provoqué une hausse de la demande des équipements militaires à la pointe de la technologie. Cette année, au cours du plus grand salon de l’armement du Moyen-Orient, l’International Defense Exhibition and Conference, la valeur des achats d’armement s’est ainsi portée à 5,2 milliards de dollars! 

Les entreprises de défense surperforment

Cependant, les pays du Moyen-Orient ne sont pas les seuls à renforcer leur arsenal militaire. Les chiffres montrent que les ventes d’armes à l’échelle mondiale ont atteint leur plus haut niveau depuis la guerre froide. Les discours de Donald Trump au cours de la campagne présidentielle américaine avaient laissé présager une rupture, le nouveau président refusant que les Etats-Unis jouent le rôle de gendarme du monde, en souhaitant tout de même augmenter le budget alloué aux dépenses militaires.

Le vide géopolitique ainsi créé, conjugué à une situation de plus en plus floue après les récentes prises de position en Syrie et en Corée, pousse les autres pays à s’équiper également, par effet domino, dans une escalade qui bénéficie au secteur de la défense. 

Les raisons sont nombreu-ses à s’intéresser aux titres des entreprises actives dans le secteur de la défense et de la sécurité. D’abord, ces valeurs sont susceptibles de générer des ventes et des profits constants sur presque tous les marchés. Ensuite, elles offrent une rentabilité du dividende supérieure à la moyenne et, enfin, elles ont surperformé sur les marchés financiers dernièrement. L’indice dédié à la défense, le S&P Aerospace and Defense Select, a dépassé la performance du S&P 500 de plus de 6% annuellement. Dans notre panier d’actions sur le thème «Renforcement de l’arsenal militaire», nous avons sélectionné plusieurs titres de sociétés qui réalisent plus de 60% de leur chiffre d’affaires directement dans le secteur de la défense. Lockheed Martin, plus grande entreprise de défense au niveau mondial, le constructeur américain de navires de guerre Huntington Ingalls Industries ou encore Northrop Grumman et Raytheon sont selon nous bien positionnés pour tirer parti de l’accroissement des dépenses militaires.  

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."