Nivez C Photoa

JOURNALISTE

Journaliste en France depuis 1990, d’abord comme reporter et journaliste dans le secteur de la musique, puis dans les nouvelles technologies, internet et l’entrepreneuriat. Après 20 ans en France, j’ai migré en Suisse et à Genève ou je vis et travaille désormais sur ma nouvelle passion: l’alimentation et la santé.

J’ai fait l’essentiel de mon parcours dans l’audiovisuel français (France Inter, France Info, Europe1, ou encore Canal+). Désormais journaliste freelance en Suisse, j’ai signé une série d’articles pour le quotidien suisse-romand Le Temps et travaille désormais pour BILAN où je tiens la rubrique mensuelle « Santé & Nutrition ».

Vous pouvez aussi me retrouver sur mes blogs : www.suisse-entrepreneurs.com, galerie de portraits des entrepreneurs que je côtoie en Suisse, et sur LE BONJUS mon nouveau blog consacré aux jus et à l’alimentation.

Pesticides spermicides

Nutrition L’alimentation est devenue un sujet «brûlant». Pas seulement à la télé («Top Chef», «MasterChef»…) ou dans les rayons des libraires. L’opinion publique s’est aussi emparée de la question, ou plutôt du problème. Car l’alimentation est devenue un problème… de santé publique.

Le 16  avril, lors de l’assemblée générale annuelle de Nestlé qu’il dirige, Peter Brabeck a souligné la «régression spectaculaire de la consommation des produits alimentaires manufacturés aux Etats-Unis». De 235  kilos en 2000, chaque Américain aura réduit sa consommation de «packaged food» à 195  kilos en 2020, d’après les projections du marché.

Pourquoi un tel désaveu? Les consommateurs n’en peuvent plus de manger sucré, gras et chimique. Ils l’expriment en achetant moins, et en se débattant avec les allergies alimentaires, l’obésité et le diabète, entre autres…

Fin mars, la prestigieuse Université Harvard, toujours aux Etats-Unis, a publié la première étude scientifique établissant un lien direct entre alimentation transformée et maladie chez l’homme.

L’étude s’intitule «Manger des fruits et légumes traités aux pesticides appauvrit le sperme chez l’homme». Cette fois, ce ne sont plus les aliments transformés et sous sachets qui sont incriminés, mais nos chers fruits et légumes frais.

La coupe est pleine. Notre assiette n’a-t-elle donc plus rien de naturel?

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."