Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

PEINTURE/Véronèse croise Palladio à Vicence

Il s'opère encore des découvertes en matière de peinture ancienne. La preuve! Deux chefs-d’œuvre de Paolo Veronese (1528-1588) ont émergé il y a peu de temps à Verbania Pallanza, sur les bords du Lac Majeur. Ils se trouvaient dans une villa néo-Renaissance construite en 1896 pour le marquis Silvio della Valle di Casanova. Celui-ci venait alors d'épouser son exotique cousine, l'Irlandaise Sophie Browne. Une dame pratiquant la peinture et la sculpture. 

La villa n'est plus propriété privée. Elle appartient à la Reggia di Veneria, un grand château (de chasse, comme son nom l'indique), situé dans la banlieue de Turin. La demeure ressort par conséquent de la Région Piémont, dont dépend Veneria. Une chercheuse, Cristina Moro, a eu l’œil attiré par deux toiles bien sombres, tout en hauteur. Sa curiosité a été suivie par l'experte de Véronèse, qui a reconnu là les originaux de deux figures connues par des copies au musée de Chartres. Réalisée vers 1553, la décoration se composait de quatre allégories des sciences. Les deux autres avaient refait surface en 1974. Le Los Angeles County Museum les avait alors acquises afin de compléter ses collections.

Un événement dans la cadre d'une énorme manifestation

Paolo Caliari, dit "le Veronèse", était lié à l'architecte Palladio (1508-1580), son aîné d'une génération. Ils ont réalisé ensemble la célèbre Villa Barbaro de Maser, que l'on peut d'ailleurs visiter. Vérone préparait sa grande rétrospective (visible jusqu'au 5 octobre), dont je vous ai déjà parlé. Il se profilait du coup une des ces manifestations-mammouths, faites d'itinéraires campagnards et de visites urbaines comme l'Italie les aime. Pourquoi ne pas créer un événement secondaire à Vicence, où une version ultra-moderne, pleine de gadgets électroniques, du Palladio Museum a ouvert ses portes en 2012? 

Pas de problème pour les peintures de Verbania Pallanza, qui ont bien sûr subi un nettoyage et une restauration. Los Angeles a donné son accord. Il n'a été trop difficile d'emprunter quelques somptueux instruments scientifiques du XVIe siècle. Un petit "dossier" a donc pu se loger quelque part dans l'immense palais Barnaban da Porto, construit comme il se doit par Palladio. Un bâtiment que le célèbre bâtisseur a pour une fois pu mener (presque) à bien. On sait que nombre de ses projets sont restés soit à l'état de plans, soit restés interrompus faute d'argent.

Un musée d'architecture intelligent 

La petite manifestation, qui révèle quatre toiles magnifiques (tout le monde n'a pas visité le Los Angeles County Museum!) se prolonge donc insensiblement dans le musée lui-même, décoré de fresques et de plafonds peints de la même époque. Le visiteur se prend au jeu. L'art de la construction a rarement été aussi bien expliqué au public. Il faut dire que Palladio fait partie des références occidentales. Outre les maquettes, les projections murales et les moulages de détails sculptés, il y a ainsi une machine à sous géante. Ce ne sont pas des fruits semblables qui font gagner le jack pot, mais des dérivations identiques de modèles palladiens. Il existe ainsi des centaines de copies de sa "Villa Rotonda", de l'Angleterre ou de la Pologne du XVIIIe siècle à l'Amérique des débuts du XXe. 

Je vous ai parlé de parcours. Il existe donc. "Scopri il Veneto di Veronese" se compose de cinq expositions (Vérone, Vicence, Bassano del Grappa, Padoue, Castelfranco Veneto) et 37 lieux à visiter entre Vérone et Venise. Des endroit souvent éloignés des grandes voies de circulation. Une voiture et un bon GPS s'imposent... Plus beaucoup de patience et un sens aigu du calcul pour jongler avec des horaires, en plus à découvrir. Quand et comment voir, par exemple, la Villa Emo de Maser, avec son cycle peint de Battista Zelotti, un agréable disciple du maître, ou la Villa Chiminelli de Castelfranco Veneto, ornée au XVIe siècle par Benedetto Caliari, le frère de Véronèse? Un homme qui n'était du reste pas sans talent.

Pratique 

"Quattro Veronese venuti da lontano, Le Allegorie ritrovate", Palladio Museum, contra' Porti, Vicence, jusqu'au 5 octobre. Tél. 0039 0444 32 30 14, site wwwpalladiomuseum.org Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. Pour le reste, consulter www.scopriveronese.it ou www.discoververonese.com Photo (DR): Le haut d'une allégorie. La science vue par Véronèse...

Prochaine chronique le vendredi 19 septembre. C'était hier la "Nuit des Bains" à Genève. Que voir?

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."