Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

PEINTURE / Paris montre un tableau restauré du Rosso

C'est un chef-d’œuvre. Tout le monde l'a dit depuis l'historien Giorgio Vasari en 1550. Seulement voilà! "Le Mariage de la Vierge" de Giovanni Battista di Jacopo, il "il Rosso" (1494-1540) se devinait plus qu'il ne se voyait à l'église San Lorenzo de Florence, où le panneau se trouve depuis 1523 dans la chapelle Ginori. Il fallait faire quelque chose pour cet incunable du maniérisme, où saint Joseph a subi une étonnante cure de rajeunissement. Le vénérable vieillard est devenu un beau jeune homme. De quoi faire chanceler la vertu de la Vierge... 

Maria Teresa Castellano a dirigé la restauration. C'est un tableau en Technicolor qui est sorti des mains des spécialistes. On aimait les couleurs fortes et contrastées au XVIe siècle. L’œuvre a été exceptionnellement déplacée à Paris. L'ambassade d'Italie la montre durant quelques jours. On ne peut pas dire que l'accueil soit aimable. Il faut en plus attendre que le "carabiniere" soit présent lors du passage sous le portique de sécurité.

Une grande exposition à Florence dès le 8 mars 

C'est cependant l'occasion de visiter tout le rez-de-chaussée de l'ancien Hôtel de La Rochefoucauld-Doudeville, rue de Varennes. Il y a là des salons d'un rocaille repensé au XIXe siècle. Le panneau lui-même, qui mesure 325 centimètres de haut, se voit logé sur la scène d'une salle de bal importée d'Italie. Elle fait penser aux décors du "Guépard" de Visconti. La présentation se révèle ainsi pour le moins théâtrale. 

La chose sert en fait de "trailer" à l'exposition Rosso et Pontormo de Florence. On sait que le premier a fini sa carrière à la cour de François Ier à Fontainebleau, où il se serait suicidé. L'essentiel de son œuvre français a été détruit au fil des siècles. Nous sommes dans le pays qui a inventé (à la fin du du XVIIIe siècle) le mot "vandalisme". L'exposition se déroulera au Palazzo Strozzi du 8 mars au 20 juillet. J'y serai.

Pratique 

Ambassade d'Italie, 51, rue de Varennes, Paris, jusqu'au 28 février. Ouvert de 10h à 17h30. Entrée gratuite. Gros livre édité pour l'occasion. En vente au Louvre (où je ne l'ai pas vu) et au Musée Maillol (là, je n'ai pas vérifié). Une ambassade ne se commet pas à faire du commerce... Photo (DR): Le tableau après restauration. Coloré, coloré!

Ce mini-texte s'intercale entre deux autres. Vendredi 21, comme prévu, la Fondation Baur.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."