Levy Paul Edgar

JURISTE & ENTREPRENEUR

Avocat-stagiaire résolument entrepreneur, Paul-Edgar, passionné d’innovation et d’immobilier, partage dans son blog des témoignages d’entrepreneurs sur la face cachée de leurs aventures.

Wiktor Bourée et le pivot gagnant de Technis

Propulsé dans le monde des affaires après sa victoire au Concours START Lausanne en 2015, Wiktor Bourée, fort d'un pivot stratégique, connait aujourd'hui avec Technis une croissance fulgurante.

Les « success stories » entrepreneuriales nous fascinent, nous font rêver jusqu’à nous sembler trop belles et inimitables. Sauf qu’elles ne sont que la partie émergée de l’Iceberg ; lorsqu’on s’intéresse de plus près aux parcours de ces entrepreneurs, on se rend compte que le chemin vers le succès est bel et bien à la portée de tous.

Wiktor est en bon chemin. L’entrepreneur de 27 ans est fondateur et CEO de Technis, une startup lausannoise made in EPFL qui a développé des sols connectés intelligents basés sur l’intelligence artificielle capable d’analyser en temps réel les flux de personnes. Sa plus-value ? Permettre à ses clients d’optimiser leurs ressources et d’être plus performant (sécurité, nettoyage etc..). Fort d’un pivot stratégique opéré il y a deux ans, des universités, centres d’expositions, hôpitaux ou encore des grandes entreprises de sécurité lui font confiance. Actuellement la startup, qui vient de passer le cap des 9 millions de personnes décomptées par ses capteurs, est en train d’opérer une levée de fonds « série A » afin de définitivement prendre son envol.

La genèse de Technis

Initiation à la baguette. Après avoir réussi avec brio un bachelor en chimie à l’EPFL et un master d’ingénieur chimiste à l’ETH de Zürich, Wiktor passa 8 mois à Boston (USA), plus précisément à Harvard. Objectif ? Développer un filtre à eau à l’échelle industrielle. Jusque-là, parcours standard d’un jeune brillant et prometteur étudiant en chimie. Sauf qu’à côté de cette activité, Wiktor en manque de viennoiseries françaises, se mit à se préparer avec deux amis des baguettes faites maison. De fil en aiguille, l’idée prend de l’ampleur jusqu’à organiser un service de livraison à domicile le matin à vélo. La belle histoire prend fin le jour de leur retour en Europe mais ce n’était que partie remise. Wiktor venait d’attraper le virus de l’entrepreneur.

Start Lausanne comme rampe de lancement. En septembre 2014, fraîchement de retour en Suisse, Wiktor en profita pour boire un café avec un de ses meilleurs amis, Martin Hoffman. S’accusant mutuellement de tricher lors de leurs matchs de tennis, Martin lui propose de développer et commercialiser un capteur pour ligne de terrain de tennis. Emballé par l’idée, Wiktor, qui commençait un doctorat à l’EPFL, s’inscrit avec Martin au concours d’idées étudiant Start Lausanne. À la clé, CHF 30'000.- pour le vainqueur. Baptisé « Technis » et transformé en terrain connecté au cours du pitch de préparation, l’équipe se lança à corps perdu dans l’aventure jusqu’à leur victoire finale en mai 2015.

Surfer sur la vague. Cette victoire, c’était CHF 30'000.-, mais aussi une crédibilité et d’importantes retombées médiatiques. Sans compter qu’au pays de Roger, le tennis a le vent en poupe. Conscient de cette opportunité, Wiktor et Technis enchaînent les concours prestigieux, remportant notamment le Swiss Startup Award, Venture Kick ou Innogrant. Ce qui leur permit d’empocher plus de CHF 300'000.- en l’espace de 8 mois. Fort de ces dotations, ils ont pu consolider le socle de leur équipe, avancer le développement de leur technologie et se faire un vrai nom dans l’univers du tennis. Le phénomène Technis était en marche.

Le pivot gagnant

Retour sur terre. Lorsqu’on lance une startup, gagner des concours c’est bien, mais ça ne permet pas d’obtenir des clients. Wiktor l’a constaté par lui-même. Malgré le développement d’une super technologie les ventes se faisaient attendre. Le milieu du tennis s’est avéré être un marché de niche trop petit et aux moyens financiers trop faible, si bien qu’il était compliqué pour Technis d’apporter une réelle plus-value client à prix raisonnable. À cela s’ajoute que leur produit était souvent perçu comme trop gadget. Bref, l’idylle de 2015 était bien loin.

Un pivot salvateur. En 2017, observant que Technis était en cruel manque de traction, Wiktor s’entoura de personnes expérimentées afin de prendre les bonnes décisions. Il s’agissait de transformer la jeune pousse en réelle entreprise. En l’espace de quelques mois, Technis changea totalement de « scope » et adapta sa technologie aux bâtiments. Ainsi, d’une ligne de terrain de tennis intelligente, l’équipe se lança dans la création de véritables sols connectés capable d’analyser les flux de personne dans les espaces dédiés au grand public. Osé.

Une croissance exponentielle. Grâce à un premier prototype mis rapidement au point, bien entouré, Technis leva plus d’un million de francs, afin d’obtenir un premier produit commercialisable sur la base duquel elle réalisa ses premières ventes de services « post-pivot ». Depuis la mi-2018, fort d’un produit abouti Technis connaît une forte croissance. Des Centres hospitaliers Universitaires, des grandes écoles ou encore des centres d’expositions lui font désormais confiance. La next step ? Terminer sa levée de fonds « série A » afin d’accélérer son développement et agrandir ses équipes pour mieux servir ses clients.

Un produit simple et une équipe compétente

Un board expérimenté, ouvert et accessible. Pour Wiktor il a été essentiel de s’entourer très tôt de personnes aguerries et surtout de confiance. Outre leurs expériences, Wiktor nous confie que ses advisors sont des personnes avec qui il peut s’exprimer de manière extrêmement transparente, tant au sujet des succès de l’entreprise que des points qui ne vont pas. Ce qui lui permet de toujours prendre ses décisions en pleine connaissance de cause.

Une équipe ultra-compétitive. Pour lui, la base du succès que Technis connaît actuellement provient de ses 15 collaborateurs qui ont façonné le produit et l’accompagnent au quotidien dans l’aventure. Technis n’aurait assurément pas fait tout ce chemin sans une équipe aussi compétitive et motivée. Passionnés et convaincus par le produit, pour la plupart présent depuis plusieurs années, intéressés aux résultats de l’entreprise, voire actionnaires, ils sont Technis. Dans les bons, comme les mauvais moments.

Un produit plug & play. Certes, son service se base sur une technologie sophistiquée issue de plusieurs années de développement, mais ce que veulent ses clients ce sont des résultats. Une des forces de Technis c’est d’avoir réussi a transformé un produit « hardware » en un service facile d’accès, modulable en fonction des besoins de ses clients et efficace.

En bref, chimiste propulsé dans le monde des affaires à 23 ans par le gain d’un concours, Wiktor a su s’entourer de personnes d’expérience afin de pivoter et délivrer un service apportant une vraie plus-value à ses clients. Efforts récompensés.

Les conseils de Wiktor :

- Persévérer : croire en soi, croire en son équipe et croire en son produit surtout dans les moments difficiles

- Être à l’écoute, observer et réagir, tant au négatif qu’au positif

- Bien s’entourer : advisors et collaborateurs sont la clé du succès

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."