Bertrand Saillen

PRÉSIDENT DU SWISS WEB PROGRAM FESTIVAL PRÉSIDENT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION ET CEO DE MEDIAPROFIL SA

Bertrand Saillen débute ses études en Valais dans l'hôtellerie et le tourisme. Sa passion pour l'audiovisuel et plusieurs opportunités l'attirent rapidement sur les bords du Léman. A 22 ans, il obtient un brevet fédéral de planificateur en communication de marketing au SAWI à Lausanne. Dès 2003, il rejoint la société Mediaprofil à Vevey dans laquelle il exerce le rôle de producteur. En 2009, il est nommé directeur de Mediaprofil et en 2013 il reprend la présidence du Conseil d'administration de cette société de production audiovisuelle veveysanne forte aujourd'hui d'une vingtaine d'employés. Mediaprofil est aujourd'hui une des sociétés leader du marché et reconnue pour son dynamisme et son développement vers les nouveaux moyens de diffusion.

En 2014 il décide, parallèlement à ses activités professionnelles, de lancer le Swiss Web Program Festival afin de proposer aux acteurs suisses et internationaux une vraie plateforme d'échange et de communication autour du développement audiovisuel sur le web. Passionné de gastronomie et d'oenologie, il partage volontiers des moments de convivialité autour d'une bonne table.

Passer d'aventurier à prisonnier du petit écran!

Depuis des années, les émissions de télé-réalité sont devenues le principal vecteur de divertissement des grandes chaînes de télévision. La consommation de candidats, matière première du succès, finit par laisser des traces d'hémoglobine. 

Des candidats se plaignant dans les médias de ne pas avoir été soignés dans des émissions d'enfermement, il y en a eu plusieurs. Beaucoup n'ont pas bénéficié d'un suivi psychologique après l'émission, et l'addition est malheureusement très salée avec des déprimes à répétition et de tragiques passages à l'acte. 

Comme le dit Philippe Bartherotte, journaliste repenti impliqué dans la production de ces émissions, dans son excellent livre "La tentation d'une île": "Les candidats ont bien sûr l'impression d'agir de leur plein gré, c'est le principe même de la manipulation."

La mécanique de ces émissions permet de conditionner totalement ces participants castés pour leur naïveté. On peut aussi compter d'autres victimes, les prisonniers indirects que sont les techniciens, journalistes ou encore animateurs qui n'osent se rebeller contre la machine qui les entretient. 

Ces contenus scénarisés à l'extrême impliquent de nouveaux otages des médias dont le sort final n'intéresse plus grand monde après utilisation.

En quête de célébrité ou de liquidités, certains ont perdu leurs valeurs et surtout leur équilibre reptilien. Exténués, bourrés, ils en deviennent d'autant plus vulnérables, que ce soit devant ou derrière les caméras.

Ce feu follet en vaut-il vraiment la chandelle? Evidemment! Les producteurs nous proposeront bientôt un casting pour participer à "Déprime Star"...

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."