Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

PARIS/Le Musée de l'Homme rouvre après six ans de travaux

Trois semaines. C'est le temps qu'aura duré la ruée des visiteurs sur le Musée de l'Homme à Paris, rouvert le 15 octobre. Autour du 20, il fallait compter des heures d'attente pour ne finalement rien voir daans la foule à l'intérieur, compartimenté en cabinets de curiosités. Le 10 novembre, avant les attentats, il n'y avait déjà plus qu'un nombre confortable de visiteurs dans le hall. Entrée immédiate et aucune bousculade devant les œuvres. 

L'histoire de l'institution est longue et complexe. Elle commence comme une collection ethnographique, logée dans le hideux Palais du Trocadéro, bâti pour l'Exposition universelle de 1878. Il faut bien le réutiliser. Le musée dure de 1882 à 1936. Le bâtiment est ensuite récupéré pour l'Exposition de 1937. Les architectes cassent alors le pavillon central pour plaquer un décor Art Déco blanc (moins réussi, par la force des choses, que celui du Palais de Tokyo tout neuf voisin). Ils doivent réutiliser par économie les murs conservés.

L'Homme et la Marine 

C'est dans ceux-ci que le Musée de l'Homme prend place en 1938. Il loge au-dessus d'un Musée de la Marine qui existe toujours, et qui mériterait bien de se voir remis à flots. Quand Jacques Chirac émet en 1996 l'idée d'un musée destinés aux arts premiers, celui de l'Homme se voit mettre à forte contribution, tandis que celui des Arts africains et océaniens ferme à la Porte Dorée. Il s'agit de donner du biscuit au Musée du Quai Branly. L'Homme finit par boucler, mais il ne veut pas mourir. Naît l'idée d'une possible renaissance. Au début, il s'agit (comme au Musée Rodin) d'une opération simple. Il se révèle cependant que l'édifice a été construit à la va-vite, avec du mauvais béton, en 1937. Normal pour un pavillon d'exposition. Le budget passe de 50 à 96 (ou 92, selon d'autres sources) millions d'euros. 

Après six ans de travaux, le musée a donc rouvert, mais il s'agit avant tout d'un lieu de recherches scientifiques et d'enseignement. N'empêche que le parcours donne dans le spectaculaire. Il y a beaucoup de mise en scène, histoire de faire passer les incohérences. L'Homme nouveau ne doit faire concurrence ni à Branly, ni à Guimet, ni au Mucem marseillais, ni à Saint-Germains-en-Laye, qui abrite l'archéologie nationale. Autant dire qu'il lui reste l'alpha (la paléontologie) et l'oméga (la Planète d'aujourd'hui et de demain) avec, entre-deux, un chouïa d’anthropologie.

Scénographie bétonnée 

C'est joli à regarder. Intéressant à suivre une fois. Seulement voilà. Une fois. Or, tout semble ici plombé par la scénographie. On ne pourra pas changer un seul objet des vitrines. Je pense par exemple aux bustes du XIXe siècle illustrant la «diversité humaine» (deux mots magiques contre ceux qui voudraient vous accuser de racisme). Il y en a 91, en guirlande traversant les étages. Que pourrait-on mettre d'autre à leur place? Il s'agit pourtant là de créations mineures et peu significatives. On comprend mieux le bétonnage de l'espace contenant les merveilles préhistoriques, et où rayonne la «Vénus de Lespugne».

Pratique 

Musée de l'Homme, 17, place du Trocadéro, Paris. Tél. 00331 44 05 72 72, site (excellent) www.museedelhomme.fr Ouvert de 10h à 18h, le mercredi jusqu'à 21h. Fermé le mardi. Photo (AFP): Les 91 bustes illustrant "la diversité humaine".

Texte intercalaire allant avec celui sur le Musée Rodin et celui sur le Musée Picasso.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."