Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

PARIS/Deux mois sur la performance en Suisse depuis 1960

Je vous l'avais appris il y a quelques mois en vous transcrivant mon entretien avec Olivier Kaeser, l'un des deux codirecteurs du Centre culturel suisse de Paris (CCS). Pour ses trente ans, l'institution allait publier un gros livre sur ses trois décennies d'activités. Il mitonnait aussi un festival sur la performance. Nous y voici arrivés. «PerformanceProcess» se déroulera du 18 septembre au 10 décembre dans les locaux du 38, rue des Francs-Bourgeois, avec quelques sorties en ville. Le 3 octobre, par exemple, Massimo Furlan sera devant un manège installé au Musée Nissim de Camondo, à l'occasion de la «Nuit blanche». 

C'est à une immense rétrospective performative qu'invitera le CCS. Une rétrospective doublée d'une programmation actuelle qu'on ne reverra pas de si tôt. Il s'agira de refléter ce qui s'est fait en Suisse dans le domaine depuis 1960. Quarante six artistes, compagnies ou groupes se verront pris en considération. Il y aura une exposition, bien sûr, mais surtout «douze focus monographiques de cinq jours» et plus de quarante performances jouées dans les espaces du CSS et dans onze lieux partenaires. Ajoutez à cela un colloque, plus un site web spécial (www.pprocess.ch), et vous aurez une idée de l'ampleur de la manifestation envisagée. Il s'agit d'un festival très étiré qui obligera les amateurs à faire des choix.

Le "live" et le livre 

Une large place se verra bien sûr réservée au «live». Le genre continue avec des «Extra Balls» et des présentations isolées, mâtinées de performances évolutives et de créations. On verra des gens connus comme Christian Marclay, John Armleder, Guillaume Pilet, Dieter Meier (ex-Yellow, groupe musical phare alémanique des années 1980), Katja Schenker ou Gianni Motti. Il y aura aussi des projections afin de rappeler ce qui s'est fait il y a trente ou quarante ans. On frôlera ainsi l'archéologie avec Jean Tinguely, Urs Lüthi ou Manon. Les «machines autodestructrices» de Tinguely, c'est aujourd'hui très loin. 

Reste encore à parler du livre, avant de donner le site du festival. Il va inclure de longs entretiens avec les anciens directeurs du CCS, une chronologie illustrée de tout ce qui s'est passé au 38, rue des Francs-Bourgeois depuis 1985 et trente textes, demandés à 30 auteurs, sur 30 artistes. Edité par Noir sur blanc, l'ouvrage sera lancé le 11 décembre, avec des «événements surprises» 

Pratique

"PerformanceProcess", Centre culturel suisse, 38, rue des Francs-Bourgeois, du 18 septembre au 10 décembre. entrée par le passage. Tél.00331 42 71 44 50 site www.pprocess.ch

 

Photo (Keystone): Dieter Meier, performeur et musicien, aujourd'hui. Ses débuts remontent aux années 1970.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."