Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

PARIS/Delacroix a été l'exposition la plus visitée de l'histoire du Louvre

Crédits: AFP

Le chiffre est tombé, un peu approximatif. La rétrospective Eugène Delacroix (1798-1863) du Louvre, qui s'est terminée le 23 juillet, a connu un succès triomphal. Elle n'était pourtant pas très bien partie, comme je vous l'avais dit dans mon compte-rendu précoce. Le peintre a attiré 540 000 visiteurs selon l'Agence France Presse, ce qui en fait l'exposition la plus visitée de l'histoire du Louvre. Vermeer n'avait totalisé que 529 000 entrées. Il n'y a pourtant eu ici ni attente folle, ni cafouillage invraisemblable. Pour une fois, les choses semblaient organisées. Le musée avait ainsi prévu onze nocturnes supplémentaires dans les derniers jours. De quoi satisfaire 25 000 personnes supplémentaires. 

Si l'on regarde la fréquentation moyenne, le record tombe. Delacroix a attiré environ 5100 amateurs par jour. C'est moins que Léonard de Vinci en 2003, qui en totalisait 5454. En 2006, Ingres, l'éternel rival de Delacroix, avait également faix mieux: 5200. Je terminerai en notant que l'AFP rapproche les 540 000 des 1 200 000 entrée de Chtchoukine à la Fondation Vuitton. Il n'y a évidemment rien à voir. L'exposition du Bois de Boulogne avait duré plus longtemps. La jauge du bâtiment se révèle par ailleurs plus forte. Les salles basses du Louvre ne peuvent accueillir en principe que 400 personnes à la fois. Quatre cent quarante en poussant un peu. 

Reste l'essentiel. S'agissait-il vraiment d'une bonne exposition Delacroix? La réponse me semble hélas non. Trop bas de plafond, d'où des manques essentiels. Une mauvaise sélection de dessins. Enfin, l'artiste tend à beaucoup se répéter dès 1840. 

Photo (AFP): Devant «La Liberté conduisant le peuple». Un tableau récemment censuré par les réseaux sociaux en raison du sein nu.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."