Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

PARIS/Christie's disperse les meubles très XVIIIe de Juan de Beistegui

Crédits: Christie's

C'était un vieux monsieur, assez sûr de lui, que l'on apercevait parfois dans des foires d'art ancien ou lors de visites patrimoniales. Juan Guillermo de Beistegui (dit «Johnny» par ses intimes dont je n'étais pas) est mort à 87 ans il y a quelques mois. Il laissait une superbe collection et une nombreuse famille, ce qui complique les choses. Pas étonnant si Christie's s'apprête à disperser à Paris meubles, livres et objets. Tous participent de ce que l'on eut naguère appelé «le grand goût». Leur propriétaire baignait dans l'amour, aujourd'hui passé de mode, des chefs-d’œuvre du XVIIIe siècle. 

Juan de Beistegui avait de qui tenir. Son grand-oncle Carlos fut l'un des plus grands donateurs du Louvre. En 1942, ce Mexicain lui avait promis des tableaux de David, Nattier, Lawrence, Goya ou Ingres. Presque uniquement des portraits. Cet ensemble devait être montré après sa mort (1) tel quel. En bloc. Le Louvre vient hélas de le déménager près des Antiquités égyptiennes, histoire de créer son Pavillon de l'Horloge mal foutu sur l'histoire du palais. L'oncle de Juan se prénommait également Charles. C'est lui qui, après commandé au Corbusier un appartement sur un toit des Champs-Elysées, avait créé le domaine de Groussay. Ce dernier se vit aménagé par Emilio Terry à coups de millions à partir de 1938. L'architecte d'origine cubaine en avait fait un endroit fabuleux avec théâtre, bibliothèque géante et quantité de «folies» égaillées dans le parc. Son Versailles!

Dispersions 

Si Juan n'a pas hérité du Palazzo Labia de Venise, où Charles avait organisé «le bal du siècle» en 1951 (2), il a bien possédé Groussay qui complétait harmonieusement l'hôtel particulier parisien. Las! Il vendit son bien en 1999. Si les murs et les pavillons du parc étaient classés depuis 1993, les intérieurs ne bénéficiaient d'aucune protection. Ils ont été dépecés par Sotheby's, dénaturant ainsi l’œuvre d'un bâtisseur aussi raffiné que rare (je parle de Terry). Il aura fallu cinq jours pour tout écouler. Recette: 169 millions de francs. Juan s'est plus tard débarrassé de ses dessins italiens, dans une opération de pseudo mécénat. Le groupe Carrefour les lui a rachetés très cher à l'intention des musées français. Restait son intérieur avec ses meubles provenant parfois de châteaux royaux comme Versailles, bien sûr, mais aussi La Muette. 

Ce sont ces derniers que les amateurs peuvent découvrir ces jours chez Christie's, avenue Matignon. La maison montre aussi bien le bureau à pente en laque du Japon de Martin Carlin que le secrétaire de Riesener aux abondants bronzes doré. Notons que l'élément le plus spectaculaire ne se verra pas mis à l'encan. Les Amis de Versailles ont acquis (on parle de 3,5 millions d'euros) la commode du même Riesener réalisée pour Madame Adélaïde, l'une de filles montées de graine de Louis XV. Autrement, il n'y a là que du premier choix, estimé très cher, plus inévitablement quelques babioles. Les livres se révèlent spectaculaires. Il y a enfin l'argenterie et la vaisselle, pour autant qu'on puisse qualifier de telle un service de Sèvres spectaculaire.

Présentation contemporaine 

Afin de rendre la chose un brin tendance, Christie's a fait appel au galeriste Kamel Mennour. Sur un fond blanc de blanc, genre grande lessive, qui n'existait pas au XVIIe siècle et qui rend les meubles par contraste très foncés, l'homme du jour a installé des créations contemporaines. Des lieux communs, je m'empresse de le dire. Il y a aussi bien là le bout de pyjama rayé de Daniel Buren qu'une simili antenne parabolique d'Anish Kapoor. Ces créations vieillissent les réalisations d'époque au lieu de les rajeunir. Normal! Une mini jupe sur une vieille dame n'offre rien d'une cure de jouvence. Les pièces en néon me semblent franchement égarées. L'une d'elles dit: «C'est un rêve.» Non, il s'agit d'un cauchemar!

(1) Carlos s'est éteint en 1953.
(2) Le palais a été vendu à la Radio-Télévision italienne (RAI) dès 1964.

Pratique

Vente Juan de Beistegui, Christie's 9, avenue Matignon, Paris, le 10 septembre à 16h. Tél.00331 40 76 85 85, site www.christies.com Visites le 8 septembre de 10h à 18h, le 9 septembre de 14 à 18h et le 10 septembre de 10h à 16h.

Photo (Christie's): L'étrange duo Martin Carlin-Daniel Buren.

Texte intercalaire.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."