Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

PARIS/Catherine Deneuve vendra ses robes YSL chez Christie's en janvier

Crédits: AFP

Tout le monde le sait déjà. Ce sera une vente événement, comme les aiment les maisons d'enchères pour lesquelles l'art avec un grand «A» passe désormais au second, voire au troisième plan. Mademoiselle Catherine Deneuve (on dit toujours mademoiselle à une actrice) vend sa garde-robe, signée Yves Saint-Laurent. La star, qui vient de fêter ses 75 ans, tourne plusieurs pages. Elle se débarrasse de sa maison en Normandie. Les robes étaient jusqu'ici conservées là. Elles feront donc partie de la liquidation. 

C'est Christie's (www.christies.com) qui a raflé la mise. On aurait plutôt imaginé Artcurial. Son directeur parisien se frotte les mains, naturellement. François de Riqlès, qui est un homme bien élevé, remercie la vedette de sa confiance. Tout a déjà été mis en œuvre pour susciter des passions un brin fétichistes. Dès l'annonce, la presse a suivi comme un seul homme, ou plutôt comme une seule femme. Il y est bien dit qu'il y aura en fait deux vacations. L'une, le 24 janvier à 18 heures, comprendra 150 lots. Les phares sans nul doute comme, cela avait été le cas avec les bijoux de Liz Taylor. Une autre vente, en ligne celle-ci, se déroulera du 23 au 30 janvier. Cent cinquante numéros aussi. Je m'étonne toujours au passage de la lenteur des ventes Net. Une semaine, alors que tout est dit en quelques secondes dans la salle.

Une première robe en 1965 

Catherine Deneuve refait bien entendu l'histoire pour l'occasion. Sa première tenue Saint Laurent date de 1965 (1). Celle qui venait de triompher dans «Les parapluies de Cherbourg» devait se voir présentée à la reine d'Angleterre. Son mari d'alors, le photographe britannique David Bailey, lui a suggéré de s'adresser à YSL, qui s'était lancé trois ans plus tôt. Il en a résulté une robe blanche avec un plastron brodé rouge. Catherine est ensuite devenue la muse et la meilleure cliente du couturier, qui avait trouvé en elle son mannequin idéal. «Belle de jour» en 1967 a beaucoup fait pour répondre le style Saint Laurent, alors que celui-ci avait ouvert quelques mois auparavant ses boutiques Rive Gauche. Catherine parle à propos d'Yves de leurs fous-rires, de leur mélancolie et de leur complicité silencieuse. Bref, elle habille de mots une relation qui fut aussi commerciale. Tout devrait bien se passer en janvier prochain. 

(1) Catherine a aussi reçu la dernière robe haute couture sortie du studio au début des années 2000.

Photo (AFP): Yves Saint Laurent et Catherine Deneuve. Quarante ans d'élégante complicité.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."