Banquiers anonymes

Bud Fox et ses acolytes dévoilent les dessous de la place financière genevoise. Ce collectif de banquiers anonymes a décidé de dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas.

Panama creuse son canal

Sa construction a duré une trentaine d’années et coûté la vie, selon les estimations, à 25'000 ouvriers. Des « détails » qui n’émeuvent plus grand monde, et pourtant, le canal de Panama a révolutionné le commerce mondiale. 

Aujourd’hui, ce pays fait à nouveau parler de lui ; les Panama Papers, une révolution annoncée ?

Rappelons-nous que ces Panama Papers se basent sur un vol de documents qui couvre une période allant de 1977 à 2015, pratiquement quarante ans d’histoire. Certains n’ont qu’une vague idée de qui était le Shah d’Iran ou de ce qu’ont signifié les manifestations de la place Tiananmen. 

À l’époque, la Guerre froide battait son plein : les renversements de gouvernement étaient monnaie courante. On s’accommodait de commercer et d’accueillir des dictateurs en grande pompe (même sans aller aussi loin d’ailleurs). Une époque où les caisses noires servaient à soulever des mouvements de contestation populaire… Pourtant, pas une trace de telle structures dans les Panama Papers, mais qui s’en souviendrait ?  Ou est-il possible qu’à l’époque tout était déclaré?

Aujourd’hui, la morale ou devrais-je dire la moralisation, est passée par là. On aime lire que tel «sale riche » a un compte supposément non déclaré… On n’en sait rien, mais on se prend à rêver, voire fantasmer, qu’il pourrait payer des impôts! 

Je ne cautionne pas la fraude, ni l’évasion fiscale, mais je constate deux choses. D’une part, l’érosion inéluctable de la sphère privée ; d’autre part, l’ingérence (le mot est fort) d’États vertueux  imposant leurs droits à d’autres, alors qu’eux-mêmes ont certainement, dans un passé pas si lointain, utilisé des moyens similaires afin d’asseoir leur sphère d’influence (légitime ?).

Alors que les banques en Suisse ont contribué à leur propre déchéance, la moralisation actuelle pousse ces établissements à des niveaux de vérification proches de la paranoïa qui n’ont d’équivalent dans aucune autre industrie. 

Lors de l’achat de votre voiture, vous a-t-on demandé si vous aviez votre permis de conduire ou si vous alliez commettre des crimes avec?  Alors essayez de retirer CHF 40’000 en cash pour l’acheter (c’est votre droit non?)… Votre banquier vous demandera ce que vous allez faire de cet argent (cela le regarde-t-il?)…

Sachez que s’il a des soupçons, il le communiquera à son service Compliance qui se penchera sur votre compte. Si, par malheur vous vous êtes marié et que l’on vous a transféré de multiples sommes d’argent (cela ne les regarde pas non plus, c’est aussi votre vie privée avec qui vous vous mariez…), la banque se verra dans l’obligation d’obtenir des réponses, faute de quoi elle vous dénoncera auprès du bureau de communication en matière de blanchiment d’argent (MROS).

Panama va nettoyer son image, en attendant que d’autre paradis fiscaux existant au sein de l’UE ou ailleurs ne prennent le relais. Agrandit-on le canal de Panama afin d’augmenter le volume de marchandises transitant par là… ou est-ce pour faciliter le transit des 1'400 milliards de dollars de grandes firmes américaines qui  sont au chaud dans des paradis fiscaux ?

La solution ? Une harmonisation fiscale mondiale, un seul taux d’imposition où que vous soyez ! On peut fantasmer, mais on oublie souvent que les hommes sont attirés par l’appât du gain… dont de nombreux politiciens. 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."