Nicolas Hou

FONDATEUR DE COLOSSE.CH

Nicolas Hou est le fondateur de la startup genevoise Colosse, co-fondateur de project HERO et président de Ministry Of Cuteness. Après quelques années dans des entreprises de renom tels que Reuters, Honda et Apple, il lance sa société dont le tout premier produit LOKI a été sélectionné et récompensé par QoQa et Bilan. L'innovation et la créativité sont une obsession chez ce genevois sino-suisse fan de TED et des nouvelles technologies.

Après sa spécialisation en Marketing Management de l'Université d'Harvard et sa certification en Leadership d'HEC Paris, il s'intéresse aux avancées bio/technologiques (transhumanisme, robotique, I.A.) qui vont impacter notre société.

Voyant arriver la vague cybernétique nous tomber dessus sans prévenir, avec les conséquences économiques et sociales qu'elle va entraîner, il ne peut s'empêcher de communiquer les bienfaits, mais aussi les dangers de ce mouvement en marche. La robotique et les intelligences artificielles sont donc les principaux sujets qu'il aborde chez Bilan… en essayant de ne pas trop vous faire peur.

Redevenir humains à tout prix!

"... we spend so much time maintaining superficial connections online that we aren’t dedicating enough time or effort to cultivating deeper real-life relationships."

- Dr. Hampton, Professorship in Communication and Public Policy at Rutgers University’s School of Communication and Information

................................................................

Dans un monde de plus en plus digitalisé où les mots "robotique" et "Intelligence Artificielle" font foi, j'ai pris le pari de co-fonder une nouvelle plateforme ... de cartes de visite - CARDS - .

"Mais il est complètement fou?!!!"

Peut-être (certainement même) mais si je l'ai fait, c'est parce que justement je sens que l'on commence à saturer avec tous ces réseaux sociaux, ces jobs en ligne, ces applications qui promettent monts et merveilles à portée de pouces dans votre fauteuil. Moi-même, fan de nouvelles technologies et passionné par le sujet robotique/AI (sinon je n'aurais pas cette colonne), commence à vraiment ressentir l'isolement de ce monde ultra connecté, de nos vies réduites à des 1 et 0 dans des serveurs géographiquement éloignés.

Pourquoi une carte de visite alors? Parce que je pense sincèrement que nous, humains, devons nous rencontrer face-à-face, sortir de chez nous, lever la tête de notre écran mobile, serrer des mains et échanger des vrais propos dans la vraie vie. Vous allez me dire que vous êtes hyper sociaux, vous passez votre temps sur Facebook, Twitter, Linkedin etc... Et moi je vous dis que vous perdez votre temps parce que ces réseaux sociaux sont exactement ça: une perte de temps.

Les futilités numériques qui s'échangent sur les réseaux est la démonstration que nous ne savons plus comment gérer notre temps et qu'il n y a plus de profondeurs dans les informations partagées. Même sur Linkedin, réseau pourtant "professionnel", j'ai l'impression de perdre mon temps alors qu'à la base, ça devait être une plateforme pour faire du business, recruter, networker etc... Or, je me rends compte que ce n'est qu'un Facebook déguisé. Certes, il y a probablement des gens dont Linkedin est un outil pour leur travail... Mais sont-ils majoritaires?

Je pense qu'il y a un réel besoin humain de se retrouver et d'échanger hors écran. Je constate que les apéros after-work sont de plus en plus populaires, que les sites de dating organisent des évènements en ville, je vois des applications proposer de se réunir entre groupes d'inconnus.

Et pourtant, je reste convaincu que la technologie est un véritable moyen d'améliorer notre quotidien sauf que malheureusement nous ne l'utilisons pas de la bonne manière. Comme disait un responsable de chez Intel, "la technologie ne rend pas les choses meilleures, elle les rend plus rapides..." Et cela montre bien que nous, humains, sommes biologiquement limités pour accéder un certain volume d'information croissant et que nous allons probablement devenir fou à moins de pouvoir s'augmenter pour rattraper... cette technologie de plus en plus rapide.

C'est pourquoi cette nouvelle aventure CARDS commence par du papier et finira par une plateforme en ligne mais contrairement à tout ce qui existe, je veux que la technologie soit au service des humains et pas que ces derniers en deviennent esclaves.

Je m'adresse donc à toutes les personnes qui veulent libérer leurs yeux de leurs écrans, à ceux qui cherchent l'âme soeur, à ceux qui cherchent un travail, à ceux qui ne veulent plus trainer sur les réseaux sociaux, à ceux qui veulent vivre des expériences dans la réalité, à ceux qui veulent partager et communiquer, ne le faites plus avec des cliques ou des "shares"... Faites-le avec un regard, un sourire, une poignée de main, une bière... Vous n'osez pas prendre la parole? C'est aussi pour cela que j'ai créé CARDS, pour que vous puissiez échanger votre histoire (au dos de la carte) et lancer des discussions sur vos passions, vos dons, vos accomplissements. Il faut que les humains se connectent entre eux et ne pas laisser aux machines cet énième job... en tout cas pas pour le moment.

Nous n'avons qu'une vie, il serait dommage de la perdre sur des réseaux sociaux alors que le vrai monde a tant à nous offrir. "

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."