Francois Hofer

FONDATEUR DE CHOCOLIC

Suite à un bachelor en Management à HEC Lausanne, François Hofer fonde le site www.produitsdici.ch qui permet de créer son propre coffret cadeau avec des produits régionaux. Puis, il reprend ses études à temps partiel et effectue depuis septembre 2012 son master en Systèmes d’Information aux universités de Neuchâtel et de Lausanne. Sa première expérience entrepreneuriale ne décollant pas comme il le souhaite, il la met de côté et se lance dans une nouvelle aventure en créant la marque Chocolic qui regroupe des spiritueux aromatisés au chocolat, comme du vin, de la liqueur ou de la bière. Il s’occupe de l’importation et de la distribution de tous ces produits en Suisse.

Tous les jours il est confronté à de nouveaux défis qui jonchent le chemin d’un entrepreneur.

Ne sous-estimez pas votre réseau

Il y a une chose que l’on n’apprend pas ou peu à l’université, c’est l’importance du réseau dans le monde professionnel. Que ce soit pour lancer son business, ou pour trouver un poste, le coup de pouce d’une de ses relations fait souvent la différence.

Jusqu’ici, je ne vous apprends pas grand chose, mais ce que je trouve important à préciser, c’est que l’on ne peut jamais prévoir quand et comment une relation va pouvoir nous amener ce petit coup de pouce.

Voici deux exemples qui me sont arrivés ces dernières années :

1)    Le premier exemple a commencé au Salon des Chocolatiers à Genève où j’étais exposant avec mes produits Chocolic. J’y ai rencontré d’autres chocolatiers genevois qui présentaient aussi leurs produits. Un de ces chocolatiers m’a conseillé quelques mois plus tard de participer au salon Festichoc à Versoix. A cette occasion, un visiteur a émis des critiques envers certains de mes emballages et m’a mis en contact avec un designer d’emballages. Je n’ai finalement pas changé mon packaging, mais je suis resté en lien avec cette dernière personne, qui un an plus tard m’a rendu un grand service. J’avais en effet besoin d’une impression compliquée dans un délai très court, avec un tout petit budget. Grâce à ce designer, l’imprimeur a fait le nécessaire pour que j’aie mon impression dans les délais.

2)    Le deuxième exemple m’a amené à devenir blogueur sur ce site… Tout a commencé avec ma mère qui a vu une annonce pour le Silicon Valley Startup Camp organisé par la BCV. Pour augmenter mes chances de sélection, un ami acteur m’a aidé à préparer mon pitch de cinq minutes. Rendu plus confiant par son coaching, j’ai passé avec succès la sélection pour le Startup Camp. A la Silicon Valley, une équipe de journalistes nous accompagnait. J’y ai rencontré M. Benoit-Godet, qui ensuite m’a proposé, ainsi qu’aux autres participants, de devenir blogueur pour Bilan.

Ces deux exemples montrent qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver, et que plus notre carnet d’adresse est grand et varié, plus on a de chance de connaître la bonne personne au bon moment.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."