Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

MUSEE/ Le Kunsthaus lance sa saison 2015

Fin d'année, déjà. Le moment de lancer les programmes de 2015. Le Kunsthaus de Zurich, qui possède le dynamisme des (semi) privés, a envoyé le sien, alors qu'une partie de ses collections se promène au Japon, dégarnissant singulièrement les murs (1). Tout commence dans le fascicule par l'automne 2014. C'est en effet ce vendredi 31 octobre que débute l'exposition consacrée à Javier Téllez. Le Vénézuélien propose ses installations et vidéos jusqu'au 4 janvier. 

Parmi les principaux rendez-vous de l'année prochaine, je retiendrai d'abord les "Chefs-d’œuvre du dessin, Les 100 ans de la Collection graphique" (23 janvier-19 avril). Contrairement à d'autres institutions, le Kunsthaus aère peu son fonds graphique, riche de 90.000 pièces, dont 37.000 dessins proprement dits, le cabinet contenant aussi des gravures, des photos, des vidéos, des films et des multiples. La chose avait d'ailleurs mené à un "clash". Faute de visibilité, la Fondation suisse pour la photographie était partie pour le nouveau Fotomuseum de Winterthour. On verra en janvier un choix allant de Raphaël et Dürer à Turner ou Picasso.

Japonisme et contruction européenne 

Le gros morceau suivant sera "Monet, Gauguin, van Gogh... Inspiration Japon" (20 février-10 mai). L'exposition traitera de ce que l'on appelle, en français, le japonisme. De 1860 à 1910, la découverte d'un Orient extrême a modifié les sensibilités. Il s'agit là d'une collaboration avec le Museum Folkwang d'Essen ne comprenant pas moins de 300 créations, tant nippones qu'européennes. 

La suite se révélera plus prospective avec "Europe, L'histoire du futur" (12 juin-6 septembre). Il s'agira d'illustrer une entité à la fois géographique et politique. Il y aura en tout 100 œuvres émanant de 50 artistes aussi bien anciens (Hodler, Böcklin...) qu'actuels (les Kabakov, Fischli-Weiss...) Les visiteurs doivent s'attendre à de gros brassages d'idées.

Le trublion John Waters

Les collectionneurs seront à l'honneur. On sait que les musées, naguère très réticents à la chose, présentent volontiers des ensembles fournis par des particuliers. Du 19 juin au 4 octobre, le Kunsthaus proposera ainsi 70 créations contemporaines rassemblées par le cinéaste alémanique Thomas Koerfer ("L'homme à tout faire", "Alzire"...) sous le titre de "Sinnliche (un-)Gewissheit". Matthias Brunner, qui fut une des vedettes de la "schickeria" zurichoise des années 1980, montrera du 14 août au 1 novembre sa série de pièces en tous genres signées par le trublion du cinéma américain John Waters. Un anonyme confiera enfin 40 tableaux hollandais du XVIIe siècle du 28 août au 29 novembre. La chose s'intitulera "Un âge d'or". 

Joan Miró sera la vedette de l'automne. Du 2 octobre au 24 janvier, le musée proposera ses créations murales. Il partagera les espaces temporaires avec Tomi Ungerer, qui viendra "Incognito" du 30 octobre au 7 février. Nous voici déjà en 2016.

L'agrandissement reste en panne

Pour terminer, je dirai que l'"affaire" de l'agrandissement n'a pas trouvé de solution. L'ultime recours, pendant depuis décembre, 2013 n'a pas encore été examiné. Il n'y a pas qu'à Genève où tout peut se révéler terriblement lent. En revanche, Bâle avance. L'ouverture du Kunstmuseum reste prévue pour avril 2016. Le musée actuel devra du coup fermer de févier 2015 à avril 2016 pour les travaux de jointure entre les deux bâtiments, de restauration de l'ancien et de redéploiement des collections. 

1) Ceux-ci sont regarnis jusqu'au 26 avril pas l'assez ennuyeux accrochage "Ferdinand Hodler/Jean-Frédéric Schnyder", dont j'ai choisi de ne pas vous parler.

Pratique

Site www.kunsthaus.ch Photo (Kunsthaus/Javier Téllez): Une image d'une vidéo du Vénézuélien Javier Téllez.

Texte intercalaire. La suite, comme prévu.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."