Ladermannsebastiennb

FONDATEUR DES EDITIONS ALPAGA

Editeur, journaliste indépendant et spécialiste en communication, Sébastien Ladermann est passionné de gastronomie et de voitures anciennes notamment. Deux thèmes qui l’inspirent au quotidien dans ses diverses activités, au point de nourrir une intense réflexion sur l’art de (bien) vivre et d'avoir consacré aux plus prestigieux chefs de cuisine lémaniques un ouvrage novateur (Portraits (intimistes) de chefs, paru aux Editions Alpaga) préfacé par F. Girardet, Ph. Rochat et G. Rabaey.

Morgan 3 Wheeler - Les plaisirs d’un autre temps, isn’t it?

A l’heure des infos-route qui égrènent matin et soir les sempiternels mêmes ralentissements, la mobilité occupe les esprits. Transport en commun, économies de carburant, rationalité des déplacements, autant de contraintes - pour ne pas dire de maux - modernes qui (malheureusement) nous concernent tous.

L’antidote? Seul un esprit anglais pouvait être assez fou pour l’imaginer... ou plutôt le réinventer!

Le succès de Morgan a en effet débuté au début du siècle passé avec un tricycle, devenu au fil du temps l’icône de la marque, avant de disparaître du catalogue. Son concept reposait sur une recette très simple: un puissant moteur de moto associé à une caisse très légère. Il n’en fallait pas moins pour que renaisse - enfin! - de quoi procurer aux pauvres conducteurs neurasthéniques que nous sommes devenus des joies nouvelles. Découverte.

Le curieux engin - mi-voiture, mi-moto, sans être pour autant un sidecar! - attend sagement, campé sur ses trois roues à fils d’un autre temps, moteur muet; il s’en dégage pourtant déjà une impression forte. Exhibant un gros moteur en V implanté devant sa calandre (!) entre ses deux gros phares ronds, la Morgan 3 Wheeler interpelle. Son esthétique - habile mélange d’ancien et de moderne - s’inspire très largement des modèles des années 20 de la marque, eux-mêmes empruntant de nombreux traits à l’aviation de l’époque. Moteur.

Monter à bord, en réalité s’asseoir très près du sol après avoir enjambé le flanc de la carrosserie, nécessite de la souplesse. Mélange de cuir souple odorant, de tôle d’aluminium (550 kg en ordre de marche), de frêne (le bâti, pas le tableau de bord!), de boutons à bascule et de cadran typés aviation, l’ambiance est unique. Une fois sanglé, reste à soulever le loquet qui sécurise le bouton start, et à appuyer sur celui-ci. Le bicylindre (85 CV, 140 Nm) s’ébroue, transmettant à la caisse d’importantes vibrations dues à son architecture.

Les premiers mètres parcourus renvoient immédiatement à un autre temps, que pourtant bien peu d’entre nous ont connus. Celui que nous imaginons fait de liberté totale, de sensations de vitesse grisante. Pourtant, nul besoin d’enfreindre le code avec la 3 Wheeler pour accéder à un plaisir intense. La route se sent admirablement, bien que les suspensions s’avèrent étonnamment confortables. L’air fouette le visage qui arbore déjà un large sourire de satisfaction. Oui, il est encore possible d’éprouver des sensations fortes (0-100 km/h en moins de 6 secondes), pour un budget relativement «raisonnable» (un peu plus de CHF 50’000.-), sans déclencher la jalousie des voisins. Seule contrainte: disposer d’un permis moto (gros cube). Merci les Anglais!

Voiture mise gracieusement à disposition par www.classicamotors.com

Plus d’info sur www.morgan3wheeler.co.uk

Crédit photo: Morgan

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."