Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

WikiLeaks… sans «RussiaLeaks»?

Révélations  La Banque Julius Baer, la diplomatie américaine, le secteur nucléaire japonais, la NSA, la campagne électorale de Hillary Clinton… Depuis 2006, les victimes collatérales des révélations de WikiLeaks se succèdent. L’organisation fondée par Julian Assange effectue un travail remarquable de publication et d’alerte sur des scandales ou des comportements problématiques de la part de personnes publiques, d’entreprises et d’institutions. Un travail salutaire pour la démocratie qui a besoin de transparence et d’information (notamment sur les dérives).

Affaires d’espionnage, de corruption, de violations des droits de l’homme ont ainsi été mises au jour et (souvent) stoppées à la suite de ces révélations.Mais l’ONG si prompte à dénoncer les moindres dérives américaines (et des alliés des Etats-Unis au Japon, au Kenya…) n’a, à ce jour, jamais encore dénoncé de scandales majeurs en Russie. Sans verser dans le sentiment primaire anti-Russie ambiant, difficile de voir Moscou comme un paradis pour les droits de l’homme.

Fermetures de journaux, arrestations arbitraires d’opposants, disparitions inexpliquées ou autres scandales environnementaux ou humains s’y produisent au moins aussi souvent qu’en Suisse, en France ou aux Etats-Unis (et c’est un euphémisme). Mais pas de «RussiaGate» ou de «KremlinLeaks» à l’horizon. Dommage, car cela légitimerait véritablement l’action de l’organisation et contredirait ceux qui dénoncent WikiLeaks comme une officine téléguidée par Vladimir Poutine…

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."