Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Ne créez pas de martyrs!

Ne créez pas de martyrs!

Justice  En marge du procès Balkany à Paris, Me Eric Dupond-Moretti est dénoncé sur les réseaux sociaux comme «complice» des agissements de son client. Aux Etats-Unis, Ronald Sullivan Junior, professeur de droit et avocat du producteur Harvey Weinstein, a été privé de son poste de doyen d’une prestigieuse résidence étudiante de Harvard, sous la pression de militantes des droits des femmes.

Evidemment, le talent des ténors du barreau peut agacer car ils font tout pour blanchir leur client des accusations dont celui-ci est l’objet. Parfois en mettant en cause des combats justes comme l’équité fiscale ou l’intégrité des femmes. Mais n’est-il pas contre-productif de s’en prendre à l’avocat plutôt qu’aux actes de son client?

Dans toute démocratie digne de ce nom, un accusé a droit à une défense équitable. Son avocat, choisi ou commis d’office, doit faire tout son possible (dans le respect des lois) pour le protéger. Priver un accusé, même dont les délits ou crimes seraient odieux, d’une défense juste et le procès devient parodie, la justice devient vengeance. C’est ce qui distingue une démocratie d’une dictature.

Et si cette vengeance survenait, si Patrick Balkany ou Harvey Weinstein étaient condamnés sans avoir eu droit à une défense active ni une justice équitable, ils deviendraient des martyrs aux yeux de leurs partisans. Nous souhaitons toutes et tous que les coupables soient condamnés. Mais créer des martyrs, ce serait aller contre ces combats nobles et légitimes.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."